Gabon et Turquie la main dans la main

Les autorités de Libreville et celles d’Ankara viennent de renforcer leurs relations bilatérales par la signature le 25 mars dernier de 7 accords de coopération, au cours du séjour librevillois du chef de l’Etat turc, Abdullah Gül. Ces conventions concernent entre autres, les domaines de la défense, de la santé et du tourisme.

De notre correspondant

Arrivé à Libreville le 24 mars dernier, le président turc, Abdullah Gül et son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba ont signé dans la matinée du 25 mars, 7 conventions qui visent le renforcement des liens économiques et politiques entre les deux pays. Ces dernières concernent notamment la coopération dans les secteurs de la diplomatie, le tourisme, la santé, la défense et la protection réciproque des investissements. D’autres accords signés portent sur la suppression des visas pour les détenteurs des passeports diplomatiques et la non double imposition et l’évasion fiscale.

Les accords concernant la coopération agricole et maritime, ainsi que le transport aérien sont actuellement en négociation entre les deux pays. «La volonté gabonaise est d’établir des relations très fortes et très étroites avec la Turquie. Le dynamisme de la Turquie et l’expertise de ses hommes d’affaires seront bénéfiques pour nous aider dans la voie de l’émergence. Avant de devenir cette économie prospère et développée, la Turquie a été un pays émergent. Nous aussi sommes persuadés que notre collaboration sera des plus instructives. Nous souhaitons maintenant entamer des partenariats bénéfiques à nos deux pays», a déclaré Ali Bongo, lors de la signature des accords.

Par ailleurs, le chef de l’Etat du Gabon a invité les entrepreneurs turcs, la confédération des hommes d’affaires et les industriels de la Turquie, à saisir les opportunités d’affaires que le Gabon offre, en investissant en toute confiance dans le pays.

En marge de la visite d’amitié et de travail du chef de l’Etat turc au Gabon, un forum économique turco-gabonais a été organisé à Libreville, afin de présenter les opportunités d’investissement qu’offre le pays aux hommes d’affaires de la Turquie. Selon des sources proches des milieux économiques, les entrepreneurs turcs pourraient investir au Gabon dans les prochains, dans les secteurs du tourisme, de la métallurgie, de l’énergie, de la construction, du textile et du transport.

L’économie turque est la 16e du monde et la 6e d’Europe. Les échanges commerciaux entre la Turquie et l’Afrique ont dépassé largement le cap des 17 milliards de dollars depuis 2009.