Gabon : création d’un fond pour l’industrialisation du secteur bois

Le gouvernement gabonais, réuni jeudi dernier en conseil des ministres à Port-Gentil, a décidé de la création d’un Fonds de soutien à l’accélération de l’industrialisation du secteur bois. L’organisme a été doté de 20 milliards de francs CFA, rapporte un communiqué de l’Etat.

Notre correspondant au Gabon

Les 20 milliards de francs CFA destinés au nouveau Fonds de soutien à l’accélération de l’industrialisation du secteur bois devraient provenir des droits de sortie perçus sur les grumes exportés en 2010, suite à la mesure de dérogation adoptée par le gouvernement.

Le gouvernement a pris d’autres mesures en vue d’accompagner les sociétés installées au Gabon dans le processus d’industrialisation de la filière bois, notamment la mise en place d’avantage fiscaux pour les investissements qui seront réalisés au cours des 3 prochaines années, dans le domaine de la transformation locale du bois.

Dans le même ordre d’idées, la société nationale des bois du Gabon (SNBG) a été assignée d’acheter la production des petits producteurs gabonais réunis au sein du projet des petits permis forestiers Gabonais. Il est envisagé également la restructuration de cette société afin qu’elle puisse s’adapter au nouveau contexte de la filière bois, marqué par l’arrêt de l’exportation des grumes et la transformation locale du bois.

Sur un tout autre plan, le gouvernement a décidé de la création d’une société nationale pétrolière dénommée Gabon Oil Company, afin de marquer la présence de l’Etat gabonais dans le domaine stratégique du pétrole.