Gabon : André Mba Obame contre la politique du gouvernement

Le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, a critiqué mardi la politique du gouvernement. En cause, l’interdiction de l’exportation de bois en grumes et l’emprunt par l’Etat de plus de 175 milliards de francs CFA auprès des banques commerciales, afin de rembourser la dette intérieure.

Le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition) et candidat malheureux à la présidentielle anticipée du 30 août 2009, André Mba Obame, de retour d’un séjour de près de 3 mois à l’étranger, a condamné mardi la politique du gouvernement de l’émergence. Notamment en ce qui concerne l’interdiction de l’exportation du bois en grumes et l’emprunt par l’Etat de plus de 175 milliards de francs CFA auprès des banques commerciales, afin de rembourser la dette intérieure.

En ce qui concerne la mesure d’interdiction d’exportation du bois en grumes, entrée en vigueur depuis le 15 mai 2010, le secrétaire exécutif de l’union nationale (UN) estime que le gouvernement devrait encore donner un peu de temps aux exploitants forestiers, afin que ces derniers puissent s’organiser pour mieux s’adapter au nouveau contexte de la filière bois.

D’autre part, M. Mba Obame a estimé que le gouvernement ne devrait pas recourir aux emprunts dans des banques commerciales, avec des taux d’intérêts allant jusqu’ à 15¨%, afin de rembourser la dette intérieure. Ce sont des pratiques très «onéreuses», a-t-il déclaré, sans proposer d’autres solutions.

Sur un tout autre plan, André Mba Obame, a affirmé que l’Union nationale (UN) sera vainqueur lors des sénatoriales et des législatives partielles du 6 juin prochain, à condition, a-t-il souligné, que ces consultations électorales se déroulent dans la transparence.

Rappelons qu’André Mba Obame est sorti 3ème de la dernière présidentielle anticipée d’août 2009, laquelle avait été remportée par le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, avec plus de 40% des suffrages.

Lire aussi :

Gabon : grogne après l’interdiction d’exporter les grumes