Gabon : Ali Bongo refuse de discuter avec l’opposition

Ali Bongo n’entend pas discuter avec l’opposition. Lors du Forum politique de l’opposition qui s’est tenu à Mouila du 7 au 9 septembre, les leaders d’une vingtaine de partis de l’opposition, entre autres l’UPG, l’UPNR, le CDJ, le PDS, le PDG et l’UN, avaient décidé de fusionner leurs forces et de mettre en place un parti unique dénommé : l’Union des Forces pour le Changement (UFC). Le but ? Faire face au parti démocratique gabonais, au pouvoir depuis plus de 40 ans, notamment à l’occasion d’une « conférence nationale souveraine ». « Dans un discours qui se voulait exceptionnel devant les deux chambres du Parlement, ce mercredi 12 septembre 2012, le chef de l’Etat (gabonais) a fermement rejeté cette demande », nous apprend RFI.

Lire aussi :

 Gabon : naissance de l’Union des forces pour le changement