Gabon : Ali Bongo fait le grand ménage

Le Président du Gabon, Ali Bongo, lors du discours du 31 décembre 2018

Le chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo Ondimba, vient d’effectuer un grand toilettage qui l’a conduit à se débarrasser de certains de ses collaborateurs sans nul doute encombrants. Qui son ces derniers ?

Le dernier Conseil de ministres au Gabon a été l’opportunité saisie par le Président de ce pays d’Afrique Centrale, Ali Bongo Ondimba notamment pour faire le ménage, et non des moindres. Ce mercredi 2 octobre, Pascaline Bongo Ondimba, ancienne directrice de Cabinet d’Omar Bongo Ondimba par ailleurs demi-sœur du Président Ali Bongo Ondimba, a été limogée des fonctions  de Haute représentante du chef de l’Etat du Gabon.

Le communiqué publié à l’issue du Conseil des ministres du mercredi 2 octobre 2019 indique : « Est remise à la disposition de son administration d’origine : Madame Pascaline Mferri Bongo Ondimba ». Ainsi, la demi-sœur d’Ali Bongo Ondimba n’est plus la Haute représentante du chef de l’Etat, un poste qu’elle avait retrouvé au mois de janvier dernier. Toutefois, le communiqué sous-entend que Pascaline Bongo retrouvera son corps d’origine : l’inspection des Finances notamment.

Pascaline Bongo

Depuis qu’elle occupe ce portefeuille, Pascaline Bongo n’a pas joué le moindre rôle. La demi-sœur du chef de l’Etat a été absente à toutes les cérémonies officielles concernant le Gabon. Ce week-end, lors du déplacement de son frère de Président dans le Haut-Ogooué, elle était encore absente. Même pour aller représenter Ali Bongo aux obsèques du Président français Jacques Chirac, le 30 septembre dernier, Pascaline Bongo en était incapable.

Des manquements qui, selon des sources proches du palais de Libreville, ont prouvé que ce poste était en réalité inutile. Justifiant en effet sa suppression, surtout qu’en ces temps qui courent, le Gabon est au régime et tente, tant bien que mal, de serrer la ceinture.