Gabon : Ali Bongo candidat pour un second mandat

Le Président du Gabon, Ali Bongo, a annoncé, ce lundi, qu’il est candidat pour un second mandat.

Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba est candidat à sa propre succession. Même si ce n’est une surprise pour personne, il a annoncé officiellement, ce lundi 29 février 2016, qu’il sera candidat à un deuxième mandat à la Présidentielle prévue entre août et octobre. L’annonce a été faîte dans une allocution solennelle prononcée depuis un chantier de construction, dans la localité forestière d’Ozouri, au sud du pays. « Je vous annonce ma candidature à l’élection présidentielle de cette année », a déclaré le chef de l’Etat.

Selon RFI, Ali Bongo a soigneusement mis en scène sa déclaration de candidature, pour avoir choisi une province symbolique, celle de l’Ogooué-Maritime. le site précise que c’est la province la plus frondeuse du pays. En ce sens qu’au lendemain de l’annonce de sa victoire, en 2009, la ville de Port-Gentil, qui en est la capitale, s’était embrasée.

Ali Bongo est arrivé dimanche dans l’Ogooué-Maritime pour une revue des chantiers, sur la route Port-Gentil / Omboué Le chef de l’Etatl a annoncé sa candidature, alors qu’il était à quelques kilomètres de la ville natale de Jean Ping, son principal opposant et rival. De quoi se poser plusieurs questions sur la nouvelle stratégie du Président gabonais.

Cette déclaration du chef de l’Etat gabonais intervient alors que les frondeurs de son propre parti exigent un congrès de clarification avant l’investiture du candidat à la Présidentielle. Ce n’est pas tout puisque le dirigeant doit aussi Il doit aussi faire face à l’opposition qui ne veut pas qu’il brigue un second mandat du fait d’un « acte de naissance douteux ».