Freeze Corleone : après Valérie Benaïm, YouTube fait marche arrière, en attendant Universal Music

Freeze Corleone

Après avoir sanctionné le rappeur français Freeze Corleone pour des propos jugés « antisémites » dans ses chansons, YouTube vient de faire machine arrière. Spotify et Apple Music, quant à eux, n’avaient encore pris aucune décision face au musicien. En attendant la suite.

Après cette décision de YouTube de remettre en ligne le morceau « Freeze Raël », enlevé jeudi dernier du fait des accusations de propos jugés « antisémites » contenus dans les chansons du rappeur français, c’est surtout celle du label de Freeze Corleone, Universal Music France, qui avait pris l’option radicale de tourner le dos à l’artiste, qui est très attendue.

Ces décisions à l’encontre de l’artiste étaient consécutives à certaines punchlines des chansons de Freeze Corleone, jugées antisémites, qui feraient même « l’apologie du nazisme et du terrorisme ». Une affaire qui avait pris des proportions inquiétantes au point que les autorités françaises s’en mêlent pour en faire une affaire politique.

Gérard Darmanin, ministre français de l’Intérieur, avait en effet décidé de faire recours à la Justice. C’est ainsi qu’il a par la suite été décidé de la suppression de toute la carrière de l’artiste, de toutes les plateformes de streaming. YouTube, qui avait retiré le morceau « Freeze Raël », vient donc de le remettre en ligne.

Cette affaire avait été portée par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), avec la sortie de la chroniqueuse Valérie Benaïm. « …les textes de ce garçon me touchent au cœur parce que je suis Juive, de religion juive. Mais je pense qu’il parle de l’humanité parce que quand on touche à un noir, un juif, un musulman, on touche à l’humanité. Donc voilà, je pense que ce type-là est abject et je lui dis dans les yeux : ‘tu n’es qu’une merde’ ».

Sortie de Valérie Benaïm qui a enflammé la Toile. Mais Myra Durden, un fan de Freeze Corleone semble avoir campé le débat. « C’est un artiste, c’est quelqu’un qui travaille. C’est un des rappeurs les plus techniques et il est applaudi pour sa technicité. C’est pour ça que tout le rap français l’a soutenu. C’est quelqu’un qui aime bien être dans le borderline », a déclaré ce fan du musicien.

En reconnaissant avoir « écouté quatre ans de son travail et effectivement vous avez raison, il pointe du doigt beaucoup d’autres choses que la communauté juive ou la Shoah. Mais à partir du moment où il faut aller sur Rap Genius pour voir une explication de texte d’une chanson, tout le monde ne va pas voir l’explication de texte et il y en a qui vont juste la recevoir », Valérie Benaïm a clos le vif débat qu’elle avait ouvert. YouTube semble avoir compris. En attendant…