France: un campement de migrants évacué à Paris

Le campement de la Halle Pajol à Paris, où s’étaient installés plus d’une centaine de migrants, a été évacué ce vendredi matin à Paris, la capitale française. Le ministère de l’Intérieur et la Mairie de Paris ont annoncé que 123 personnes avaient accepté d’être conduites dans des centres d’hébergement.

Un mois après l’évacuation de la halle Pajol dans le 18ème arrondissement de Paris, un nouveau campement de migrants a été évacué ce vendredi matin dans la capitale. Près de 123 personnes ont accepté d’être conduites dans ces centres d’hébergement selon le ministère de l’Intérieur et la Mairie de Paris.

C’est une délégation de responsables de la Ville de Paris, de la préfecture de région ainsi que de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) et des associations, accompagnée d’interprètes, qui a procédé à l’évacuation du campement au square de Jessaint dans le 18ème arrondissement où une centaine de migrants s’étaient installés depuis plusieurs semaines.

La délégation a proposé un hébergement à l’ensemble des migrants.
Le ministère de l’Intérieur et la mairie ont conduits les migrants dans six centres d’hébergements d’Ile-de-France. « Dans les quarante-huit heures suivant leur arrivée dans ces centres, les migrants hébergés bénéficieront d’un entretien individualisé avec un agent de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, au cours duquel la procédure d’asile leur sera expliquée.

Depuis juin dernier, les évacuations de campement de migrants se sont multipliées dans la capitale. En juin dernier, plus de 200 migrants installés à la halle Pajol à Paris ont été évacués et envoyés vers huit centres d’hébergement. Au total, 1 384 migrants ont été, depuis cette date, hébergés dans le cadre des dispositifs de l’Etat, selon le ministère de l’Intérieur.

La France est confrontée depuis plusieurs mois à l’arrivée massif de migrants sur son sol notamment à Calais où un centre de commandement et de contrôle va être mis en place après un accord entre la France et l’Angleterre. Dans le sud de la France, à Menton, plusieurs migrants venus de Vintimille en Italie, tentent chaque jour de rejoindre la ville française frontalière avec l’Italie.

Lire aussi :

 Réfugiés et migrants de Paris : évacuation et hébergement, mais pas pour tous