France, Présidentielle 2017 : Rama Yade candidate !

Invitée au JT de 20 heures sur TF1, Rama Yade, ex-secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme puis aux Sports de Nicolas Sarkozy, a annoncé qu’elle se portait candidate à l’élection présidentielle 2017.

Surprise en France où Rama Yade, invitée au JT de 20 heures sur TF1, a annoncé qu’elle se portait candidate à l’élection présidentielle 2017.

« Je vous remercie de me donner l’occasion d’annoncer aux Français ma candidature à la présidence de la République française » a déclaré à Gilles Bouleau l’ex-secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme puis aux Sports de Nicolas Sarkozy. Rama Yade rejoint la liste déjà longue de candidats à la fonction suprême, mais pas celle des candidats à la primaire de droite. Rama Yade a bien précisé qu’elle n’entendait pas passer par cette sélection et se présenterait directement à l’élection. « Je ne suis pas candidate à la primaire des Républicains, fidèle en cela à l’esprit du général de Gaulle », a ajouté celle qui a aussi été ambassadrice de la France à l’Unesco et conseillère régionale d’Île-de-France.

Cette candidature est forte d’un symbole car annoncée un 21 avril, quatorze ans jour pour jour après l’accession de Jean-Marie Le Pen du FN au second tour de la Présidentielle, face à Jacques Chirac. Pour Rama Yade, « Depuis, rien n’a changé (…). On rejoue toujours la même pièce de théâtre avec les mêmes mauvais acteurs. Il est important, pour moi qui ai rêvé la France avant de la connaître, de retrouver la France que j’aime, celle qui ose ». Rama Yade qui parle de « coopérative politique », « la France qui ose » cite, sur Twitter, « l’Alliance écologiste et indépendante, le Parti libéral démocrate, Démocratie 21, le Rassemblement éco-citoyen, le Cercle de la Diversité ».

Rama Yade qui d’ores et déjà revendique « 50 000 sympathisants dans tout le pays, 102 comités dans chaque département de France », promet que « dès demain, je m’engagerai dans tous les territoires de France pour porter le projet, notre projet », et prouver qu’elle est capable d’obtenir les 500 signatures nécessaires pour se présenter sur la ligne de départ dans un an. En outre, elle « invite les Français à (la) rejoindre ».