Le coup de massue de la justice française sur le rappeur MHD

MHD

La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris, en France, a décidé de maintenir en détention le rappeur MHD, interpellé dans le cadre d’une agression ayant coûté la vie à un individu.

MHD reste en prison où il séjourne depuis le 17 janvier 2019. C’est la décision prise par la justice française, notamment la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris, qui vient de décider son maintien en détention. Selon l’AFP qui cite ses sources, la justice a refusé le placement sous bracelet électronique du chanteur.

Que reproche-t-on au rappeur ? Des faits qui remontent à 2018 et qui font qu’il est poursuivi pour homicide volontaire malgré le fait qu’il a toujours clamé son innocence. Flash-back : Loïc K. a été renversé par une voiture, dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018. Le jeune homme, alors âgé de 23 ans, subira par la suite la furie d’individus qui n’ont pas hésité à le rouer de coups.

Pis, au cours de ce qui apparaissait comme un règlement de compte entre bandes rivales du 10ème et du 19ème arrondissement de Paris, Loïc K sera blessé à l’arme blanche. Cette agression barbare était, selon un récit fait par l’AFP, l’œuvre d’une dizaine de personnes. Seulement, les bourreaux de Loïc K. ont été filmés en pleine action.

La voiture du rappeur est vite identifiée comme étant celle qui a été utilisée lors de l’agression. Mieux, le rappeur est identifié comme faisant partie du groupe qui, après avoir renversé Loïc K , l’a passé à tabac, au point qu’il ait succombé à ses blessures.

Si les autorités judiciaires ont réussi à mettre la main sur une dizaine d’individus qui ont été mis en examen, deux autres, jugés dangereux sont dans la nature, notamment un homme dont les empreintes ont été retrouvées sur un couteau taché de sang abandonné sur les lieux du drame.

Quant à MHD, la proposition, par ses avocats, de son placement sous bracelet électronique, a rencontré le refus de la chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris.