France : le musée du quai Branly fait la pluie (et le beau temps)

Le musée français du quai Branly, à Paris, héberge depuis un mois, et ce, jusqu’au 13 mai, une exposition consacrée à la perception physique et spirituelle de la pluie à travers le monde, du Niger au Mexique en passant par Madagascar.

Alors que chaque jour le ciel nous surprend par ses couleurs d’un bleu immaculé à un gris menaçant, le ciel du musée du quai Branly est constant et héberge « La Pluie ». Cette exposition nous fait découvrir comment de nombreuses cultures perçoivent cette eau qui tombe du ciel. Quatre-vingt-dix pièces et leurs textes explicatifs rendent cette exposition complète et intelligible pour visiteurs de tous âges, sans lassitude aucune. Les plus jeunes ne se sentiront pas étouffés par les explications justement écrites et apprécieront le mur en fils bleus représentant cette pluie.

Une exposition en trois temps

L’ethnologue et commissaire de l’exposition, Françoise Cousin, articule le parcours du visiteur autour de trois axes. Le premier lui fait découvrir la pluie dans tout ce qu’elle a de plus concret et comment s’en protéger. Cela permet au visiteur de découvrir cette « valise » de Madagascar, une calebasse protégeant son contenu, ou cet ancêtre du K-way en boyaux de phoques cousus en Arctique.

Le visiteur découvre ensuite un aspect davantage rituel de la pluie et notamment son invocation grâce à des pierres sacrées ou lors de cérémonies. Les personnes prenant part à l’invocation se parent alors des attributs les plus impressionnants comme ce masque représentant un papillon au Burkina Faso. La projection d’extraits d’un documentaire permet d’ailleurs de voir en images animées la réalité de la pluie au Niger, lors de la grande sécheresse de 1968 à 1973.

Enfin, l’exposition se termine avec la représentation et les symboles de la pluie chez ces différentes cultures. Il est alors possible d’admirer les couleurs des masques africains, les symboles communs de la grenouille (symbole de fertilité et donc attribué à la pluie) représentée sur un bracelet en ivoire camerounais, ou les reptiles comme le serpent Bansonyi de Guinée.

Avec « La Pluie », à l’abris au quai Branly, c’est la (re)découverte de ces cultures africaines, américaines, océaniennes, asiatiques, bref ces cultures humaines. Une fois de plus, le musée des Arts Premiers nous aide à faire la lumière sur l’histoire de l’Homme et sur ce qui nous unit tous où que nous vivions : notre terre, notre ciel, notre pluie.

Site Internet : [http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/la-pluie.html]

Informations pratiques :

Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi

Accès piétons : 218 rue de l’Université ou 37 quai Branly, 75007 Paris

Accès par transports en commun : RER C : Pont de l’Alma ; Métro 9 : Alma-Marceau