France : Christophe Castaner sauve Samira, menacée d’excision en Côte d’Ivoire

Samira

Le ministre français de l’Intérieur vole au secours de Samira, la petite fille de 10 ans, originaire de la Côte d’Ivoire où elle est menacée d’excision, indiquant qu’elle ne sera pas expulsée de France.

Le ministère français de l’Intérieur a annoncé que le cas de la fillette d’origine ivoirienne, et scolarisée en Seine-et-Marne, serait réexaminé. Fillette ivoirienne de 10 ans, Samira  et son père devaient être expulsés vers l’Italie. Sauf que ce samedi 9 novembre, suite à une vaste mobilisation menée par l’eurodéputé Raphaël Glucksmann, le ministre français de l’Intérieur, am Castaner, a annoncé que le droit au séjour de Samira « va être réexaminé ».

Le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner

« Après étude du dossier par le préfet de police et en lien avec ses services, nous avons demandé que la mesure de transfert ne soit pas exécutée (…). Le droit au séjour de Samira et son père va être réexaminé, compte tenu de leur situation familiale particulière », a écrit le ministre français de l’Intérieur, dans un tweet. Réponse qui ne suffit pas à Raphaël Glucksman, député européen de Place publique, qui est d’avis que « la question n’est pas résolue », ajoutant : « On ne sait pas s’ils vont leur donner un titre de séjour ou non. On attend de recevoir un document officiel et de connaître la nature du document administratif qui sera donné à Samira et son papa ».

Scolarisée en Seine-et-Marne, Samira a, selon l’eurodéputé Raphaël Glucksmann, fui la Côte d’Ivoire avec ses parents dans l’unique but d’échapper à l’excision. Arrivés en France en janvier, Samira et son père devaient être expulsés vers Venise, le mardi 12 novembre prochain, en conformité avec le règlement de Dublin qui stipule que l’étude de la demande d’asile est confiée au pays d’entrée en terre européenne. Donc l’Italie, s’agissant du cas de Samira et de son papa.