France : arrestation d’un terroriste qui projetait de commettre des attentats

Un terroriste prénommé Reda a été arrêté le 11 août dernier par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a annoncé ce vendredi des sources judiciaires. Il projetait de commettre un attentat contre des salles de concert.

Depuis les attentats de janvier dernier contre Charlie Hebdo et un magasin Hyper Cacher à Paris, la France mène une traque sans relâche contre les terroristes afin d’éviter de nouvelles attaques. Des sources judiciaires ont révélées ce vendredi qu’un terroriste prénommé Reda a été arrêté le 11 août dernier par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Ce jeune homme prévoyait de commettre un attentat contre une ou des salles de concert.

C’est au bout de trois jours de garde à vue que le jeune homme aurait avoué à la police son projet d’attentat. Il avait séjourné une semaine dans la ville de Rakka, dans le nord-est de la Syrie en mai où il aurait reçu des instructions afin de perpétrer un attentat en France. Il aurait par ailleurs confié que lors de son séjour en Syrie, il aurait été pris en charge par un commanditaire après avoir été blessé à l’entraînement.

Selon une source judiciaire, le jeune homme n’a pas suivi de préparation logistique particulière. Par ailleurs, il n’est pas connu des services de police, son casier judiciaire était vierge avant départ en Syrie. Son arrestation ne s’est pas faite dès son retour de Syrie. En effet, c’est l’arrestation d’un terroriste espagnol qui lors de son interrogatoire a donné le nom de Reda qui a permis aux services de renseignement de le retrouver.

La DGSI l’a donc surveillé durant plus d’un mois avant de l’arrêter. A ce stade, la terroriste n’avait pas encore mis en place son projet d’attentat dans les moindres détails puisque le lieu et la date n’étaient pas encore définis. Malgré cela, les enquêteurs ont considéré que son projet était suffisamment sérieux pour l’appréhender.

Depuis plusieurs jours, la France envisage des frappes en Syrie afin de mettre un terme à une guerre qui dure depuis plus de trois ans et qui cause la mort de plusieurs milliers de Syriens.