France / Afrique : Fodé Sylla sonne l’alarme!

« Les Amis de l’Afrique », tel est le nom du collectif rassemblé autour de Fodé Sylla, désormais Ambassadeur itinérant de la République du Sénégal, et qui interpelle les candidats à l’élection présidentielle française sur leurs intentions à l’égard du continent. Comment voient-ils l’avenir des relations entre France et Afrique? Comment pensent-ils en développer la dynamique économique? Ecologique? Culturelle? Universitaire? Financière?

C’est avec Constant Némalé, président fondateur de la chaîne d’information panafricaine AFRICA 24, après avoir été le père de TELESUD, que Fodé Sylla a eu l’idée de mobiliser « les amis de l’Afrique » et de les entraîner à poser des questions « africaines » aux différents candidats à la présidentielle française.

Une brochette de noms connus

De grands noms, plus ou moins connus, figurent au nombre de ces « amis » dont l’engagement ne fait aucun doute. Hervé Bourges, par exemple, fondateur des premières écoles de journalisme en Afrique, plus tard président de TF1, France 2, France 3, Canal + Afrique, France Télévisions, et du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Mais aussi Lionel Zinsou, banquier et universitaire, dont la récente déconvenue aux élections présidentielles béninoises n’enlève rien à son engagement pour le continent. Ou encore Malamine Koné, patron du groupe Airness, Denise Epoté, Directrice de TV5 Afrique, Jean-Louis Borloo, Président de la fondation « Energie pour l’Afrique », Nacer Kettane, Président de Beur FM, Marie Roger Biloa, Pierre de Gaëtan Njikam, Adile Farquane, journaliste sur Mouv’, Telesud, Numéro 23, Beur FM… et ainsi de suite…

La famine qui vient !

A cette première interpellation : exprimer leur vision des relations franco-africaines dans l’avenir, les priorités et les erreurs à éviter, Fodé Sylla en ajoute une autre, plus solennelle encore : à l’heure où les ONG, l’OMS et la FAO annoncent dans les prochains jours le début d’une famine inéluctable qui touchera plus de 20 millions d’Africains à l’Est du Sahara, quelles sont les axes d’action pour les candidats à la magistrature suprême en France? Se croiser les bras et observer en disputant sur le maximum de réfugiés à accueillir? Manifester un esprit de solidarité et engager l’Europe à distribuer là-bas les surplus de la Politique Agricole Commune? Mettre en oeuvre une mobilisation générale humanitaire pour marquer la solidarité de tous les pays face aux premières victimes du réchauffement climatique… Dont ces peuples africains ne furent pas les premiers responsables !

Urgence donc contre la famine ! Urgence à déterminer quel est le candidat français qui fait preuve de la plus grande lucidité, compétence, du meilleur esprit d’anticipation? Car ces questions ne sont plus secondaires. Et de la position qu’il prendra demain découleront de nombreuses conséquences. Dans un contexte international chaotique, les choix de la France pèseront lourd demain. C’est ce que soulignent fort à propos Fodé Sylla et les Amis de l’Afrique !