Food Force : un jeu vidéo pour lutter contre la faim

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, le Programme alimentaire mondial a procédé dimanche au lancement d’un jeu vidéo gratuit destiné à sensibiliser les enfants à la lutte contre la faim. A travers des missions à accomplir et de brefs reportages, Food Force expose la diversité des difficultés rencontrées par les travailleurs humanitaires dans leur combat contre la faim. Un fléau qui frappe plus de 850 millions de personnes dans le monde.

Les enfants francophones peuvent depuis ce lundi 16 octobre, journée mondiale contre la faim, qui commémore la création de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), jouer à Food Force sur leur ordinateur. Ce jeu vidéo à télécharger gratuitement, produit par Ubisoft et lancé par le Programme alimentaire mondial (PAM) en avril 2005, dans sa version anglophone, vise à sensibiliser les enfants âgés de 8 à 14 ans à la lutte contre la faim. Mais les plus grands y joueront avantageusement s’ils veulent comprendre à quelles difficultés les acteurs de la lutte contre la faim sont confrontés dans leur activité. Depuis l’éclatement d’une crise et le recours à une aide d’urgence, jusqu’au retour à un équilibre alimentaire, qui fait appel à un travail de profondeur d’aide au développement.

En un an et demi, plus de quatre millions de personnes ont téléchargé le jeu dans ses versions anglaise, chinoise, italienne, japonaise et polonaise. Des versions grecque, espagnole, norvégienne ou encore arabe sont prévues. Selon Justin Roche, le directeur du projet au siège du PAM, à Rome, en Italie, le succès du jeu tient au fait qu’il a séduit tant les enfants que les parents et les enseignants.

« Plus qu’un jeu »

Concrètement, le joueur de Food Forceest appelé à intervenir sur Sheylan. Cette île imaginaire, luxuriante il y a vingt ans, est de plus en plus fréquemment frappée par la sécheresse en raison du réchauffement climatique, explique une voix-off. La guerre civile qui a tout juste éclaté a fini de plonger le pays dans la crise, provoquant d’importants déplacements de population. Pour lui venir en aide, le joueur doit accomplir six missions qui sont autant d’aspects du travail de l’aide alimentaire.

Après avoir évalué la situation par hélicoptère, il doit créer une formule de ration énergétique ne dépassant pas trente cents qu’il va larguer lui-même, depuis un avion du PAM, pour parer au plus urgent. Après s’être assuré que des fonds suffisants ont été levés auprès des pays donateurs, il lui faut acheter dans le monde entier de quoi alimenter les populations en danger pendant six mois. Le cessez-le-feu décrété par les forces rebelles va lui permettre de distribuer cette par la route, mais attention aux barrages. Arrivé auprès des populations, le travailleur humanitaire n’est pas au bout de ses peines : sa dernière tâche consiste à aider Sheylan à subvenir seule à ses besoins.

Pour mener à bien ces missions, le joueur enregistre une masse d’informations qu’il aurait peut-être rechigné à rechercher dans un texte. Entre chacune d’entre elles, Food Force présente à l’aide de reportages d’une minute, composés d’images d’archives, la réalité de la mission que le joueur vient d’accomplir. A la fin du topo effectué en début de partie, la voix-off prévient : « N’oubliez pas que des millions de personnes comptent maintenant sur votre aide. C’est bien plus qu’un simple jeu ». Près de 850 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Selon le rapport sur la santé dans le monde en 2000 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un peu plus de neuf millions de personnes par an, dont six millions de moins de cinq ans, meurent des suites directes ou indirectes de la faim.

Télécharger Food Force

Visiter le site du Programme alimentaire mondial

Visiter le site de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture