Fleur Pellerin au Bardo : hommage, soutien et coopération

La ministre française de la Culture Fleur Pellerin s’est rendue samedi, 18 avril, au musée du Bardo à Tunis, pour rendre hommage aux 22 victimes de l’attenta,t parmi lesquels deux Français, et renforcer la coopération culturelle entre les deux pays.

La ministre de la culture Fleur Pellerin était en visite ce samedi 18 avril, au musée du Bardo à Tunis, un mois, jour pour jour après l’attentat qui a coûté la vie à 22 personnes, dont deux Français. Elle a rencontré le président tunisien Béji Caïd Essebsi, pour « adresser solidarité et soutien aux familles des victimes et au peuple tunisien » .

La ministre de la culture est surtout venue pour réaffirmer et renforcer la coopération culturelle entre les deux pays. Au côté de son homologue tunisien. Latifa Lakhdar, Fleur Pellerin veut « affirmer avec force que la culture est un front de résistance en apportant une réponse résolument culturelle à ces attaques contre l’art, le patrimoine, et tous ceux qu’ils unissent dans leurs différences.»

Les deux ministres ont donc signé une déclaration d’intention pour renouveler un partenariat entre les musées du Bardo et du Louvre. « Nous souhaitons aller plus loin dans la coopération qui existe déjà entre le Bardo et le Louvre », a déclaré la ministre, insistant sur un renforcement du travail commun de restauration des œuvres. L’objectif de Fleur Pellerin est de créer un atelier de restauration au Bardo pour former de jeunes Tunisiens au travail de restauration du patrimoine.

Un échange capital pour Jean-Luc Martinez, président-directeur du Musée du Louvre : « On croit à ce modèle là de développement, on n’est pas naïf, un musée ça ne fait pas tout, mais ça peut contribuer à former le citoyen, à regarder les autres cultures autrement. »

Cette démarche vise aussi à « réaffirmer la solidarité qui existe entre nos deux pays, après les événements tragiques qui les ont endeuillés », a-t-elle déclaré, faisant allusion à l’attentat de janvier à Paris et celui de Tunis en mars.