FIFA : 650 000 dollars pour le foot libérien

La Fédération internationale de football aide le Libéria à se doter d’un vrai stade. 12 autres pays africains (sur 38 dans le monde) vont bénéficier d’un soutien de même ordre dans le cadre du  » Projet Goal « . Montant global du programme : 400 millions de FF.

La Fédération internationale de football vient de débourser 650 000 dollars pour rénover l’un des deux stades de Monrovia, la capitale du Liberia : le stade  » Antoinette Tubman « , du nom de l’épouse du 18e président du Libéria qui lui en avait fait cadeau au milieu des années 50 pour son anniversaire.

Cette contribution de la FIFA s’inscrit dans le cadre du  » Projet Goal  » initié par la fédération afin d’équilibrer les richesses brassées par le football et de faire en sorte que les pays pauvres puissent former et équiper leurs jeunes au lieu de les envoyer en Europe, à travers des filières parfois peu recommandables « , explique Icham Montasar, l’un des responsables du programme.

20 000 places

Le  » Projet Goal  » vient se greffer sur un autre programme de soutien aux nations nécessiteuses du foot mondial, doté d’un budget d’un million de dollars. Le  » Projet Goal  » va soutenir le développement des infrastructures et de la formation footballistique de douze pays africains à hauteur de 400 millions de FF. Les heureux bénéficiaires sont : Djibouti, le Burundi, la Guinée, la Mauritanie, la République centrafricaine, le Lesotho, le Mozambique, Sao Tomé, la Tanzanie et la Zambie.

Désormais, le Libéria est sur le point de posséder une pelouse artificielle permettant de résister au climat tropical et de supporter plusieurs  » matches et entraînements consécutifs « , fait valoir M Montasar.

Outre la pelouse, la contribution de la FIFA a permis de faire passer le nombre de places de 12 000 à 20 000 et de doter le stade  » Antoinette Tubman  » de systèmes de sonorisation et d’éclairages remodelés, ainsi que d’un tableau d’affichage, de loges pour officiels et… d’une tribune présidentielle.