Fièvre aphteuse en Algérie : la Tunisie se barricade

Après la découverte de foyers de fièvre aphteuse en Algérie, la Tunisie a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur tout son territoire.

Le Tunisie se barricade. Ce pays d’Afrique du Nord a en effet déclaré l’état d’urgence sanitaire sur tout son territoire après la découverte de foyers de fièvre aphteuse en Algérie.

L’information, repris ce samedi 15 avril 2017, par le site d’information Webmanagercenter, émane d’un communiqué du ministère tunisien de l’Agriculture.
Citant un responsable local de la région frontalière d’El Kef, le site d’informations indique que, pour éviter la propagation de l’épidémie de fièvre aphteuse sur le territoire tunisien, « un suivi minutieux de la situation est effectué dans toutes les zones frontalières ».

Le communiqué du ministère tunisien de l’Agriculture souligne que la Tunisie a décidé de renforcer les contrôles aux frontières avec l’Algérie et de durcir la lutte contre la contrebande de cheptel pour éviter la propagation de la maladie sur son territoire.

Une campagne de vaccination du cheptel, notamment les bovins et les ovins ainsi qu’une désinfection des roues des véhicules venant d’l’Algérie seront par ailleurs menées.