Festimaj : le plus grand cinéma du monde !

La neuvième édition de Festimaj, le festival international des films d’écoles, a ouvert ses portes ce mardi dans plus de soixante pays et se déroulera jusqu’au 2 juin. Près de soixante-cinq films sur deux-cents ont été présélectionnés. Les six meilleurs seront récompensés lors de la cérémonie de clôture à Rabat, le 2 juin.

Le plus grand festival de cinéma, Festimaj, inaugure ce mardi le lancement de sa neuvième édition. Le Festival international de films d’écoles a été créé en 2004 par Gilles Lemounaud, cinéaste, et Anne-Claude Lumet. Cet évènement du 7e art permet aux jeunes réalisateurs du monde de présenter leurs films à l’occasion d’une compétition internationale. Une manifestation qui permet aux cinémas, aux écoles, aux institutions… de diffuser en simultané et sur cinq continents les films sélectionnés par le jury de Festimaj.

Du 22 mai au 2 juin, pas moins de soixante-cinq films, réalisés par des écoliers, des collégiens, des lycéens et des jeunes réalisateurs, seront présentés dans plus de soixante pays partenaires et participants. Chaque pays organise à sa manière le festival. « Le Sénégal, par exemple, diffusera la totalité des films en compétition et 10 000 spectateurs sont attendus à Dakar contre 6 000 l’année dernière », souligne l’un des responsables de l’évènement, Gilles Lemounaud. L’année dernière, Festimaj a attiré 300 000 spectateurs à travers le monde. Cette année, il en attend 50 000 de plus à l’issue de cette nouvelle édition.

Le Maroc, du potentiel dans le cinéma

Pour cette nouvelle édition, le festival international des films d’écoles a posé bagage au Maroc. La cérémonie de clôture, durant laquelle les six premiers films plébiscités par le public y seront présentés, se déroulera dans la capitale chérifienne, à Rabat. Durant le festival, le public pourra voter sur la chaîne Dailymotion de Festimaj et être informé et suivre l’actualité sur Afrik TV et TV5 Orient Maghreb.

Un jury composé de professionnels du cinéma, de l’audiovisuel et des médias, et présidé par Sam Kanater, acteur emblématique de la cinématographie marocaine, déscernera un certain nombre de prix aux gagnants. « Nous ne donnons pas d’argent mais des lots tels que des caméras, des appareils photos… pour que les jeunes disposent de matériels de tournage », affirme Gilles Lemounaud.

« Nous avons choisi de nous installer au Maroc cette année car en neuf ans d’existence, Festimaj a toujours reçu des invités marocains. De plus, le royaume a été le premier pays étranger à participer à cette manifestation. Nous avons donc souhaité rendre hommage au Maroc », explique le cinéaste. Le cinéma marocain connaît un essor important, « c’est l’occasion de mettre en avant les créations marocaines ». Une dizaine de villes dont Rabat, Casablanca et Marrakech participe à cet évènement mondial. A Ouarzazate, les organisateurs de cette « semaine mondiale » ont eu « la folle idée » de monter une « énorme tente » sous laquelle les films en compétition seront diffusés jusqu’à la fin du festival. Le chapiteau peut accueillir jusqu’à 600 personnes.

D’année en année, Festimaj connaît un succès grandissant et les responsables entendent poursuivre leur traversée mondiale pour de nombreuses années encore…

 Pour connaître le programme du festival, visitez le site Internet de Festimaj

 Lire aussi :

Dossier : Festival de Cannes 2012