Fespaco 2021 : l’Étalon d’Or de Yennenga décerné à «La Femme du fossoyeur»

Etalon d'Or FESPACO 21
Etalon d'Or FESPACO 21

Le film «La femme du fossoyeur» du réalisateur somalien Ahmed Khadar a remporté l’Etalon d’or de Yennenga, avec à la clé une prime de 20 millions de FCFA, le trophée et d’autres cadeaux dont le Chapeau de Saponé.

C’est au Palais des Sports de Ouaga 2000 qu’a eu lieu, samedi 23 octobre 2021, la cérémonie de clôture de la 27ème édition du FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou). Opportunité saisie par le comité d’organisation du festival pour primer les festivaliers, les acteurs désignés à la cérémonie.

Pays invité d’honneur de ce 27ème FESPACO, le Sénégal a vu la cérémonie porter son empreinte grâce à son hymne composé en premier, suivi de celui du Burkina Faso, pays organisateur du festival. Un total de 24 prix a été décerné lors de ce festival qui a connu la participation de 64 pays venus des quatre coins du monde.

L’Etalon d’or de Yennenga, le prestigieux prix, a été remporté par le Somalien Ahmed Khadar pour son film «La femme du fossoyeur». Dans la foulée, le réalisateur empoche la somme de 20 millions de FCFA, en plus du trophée mis en jeu ainsi que de nombreux lots, dont le très convoité Chapeau de Saponé, objet emblématique de l’artisanat burkinabé. Rendez-vous est pris pour la 28ème édition du FESPACO, prévue le 25 février 2023 à Ouagadougou.

A noter que pour cette édition, qui s’est tenue du 16 au 23 octobre 2021, dans la capitale burkinabè, Salif Traoré alias A’Salfo, le lead principal du groupe de Zouglou «Magic System» avait été désigné parmi les membres du Jury, dans la catégorie « Fiction et Long Métrage ». Le chanteur-compositeur sénégalais Baaba Maal, de même que son compatriote le rappeur Didier Awadi, étaient aussi de la partie.

Distinctions générales

– Étalon d’or de Yennenga : «La Femme du fossoyeur» d’Ahmed Khadar (Somalie)

– Étalon d’argent : «Freda» de Gessica Geneus (Haïti)

– Étalon de bronze : «Une histoire d’amour et de désir» de Leyla Bouzid (Tunisie)

– Prix d’interprétation masculine : Alassane Sy pour «Baamum Nafi» (Sénégal)

– Prix d’interprétation féminine : Zainab Jah pour «Farewell Amor d’Ekwa Msangi» (Tanzanie)

– Meilleur décor : «La Nuit des rois (Night of the Kings)» de Philippe Lacote (Côte d’Ivoire)

– Meilleur montage : «Souad» d’Amin Ayten (Égypte)

– Prix du scénario : «Nameless» de Mutiganda Wa Nkunda (Rwanda)

– Prix de l’image : «This is not a Burial, it is a Resurrection» de Jeremiah Lemohang Mosese (Lesotho)

– Prix du son : «Freda» de Gessica Geneus (Haïti)

– Meilleure musique : «La Femme du fossoyeur» d’Ahmed Khadar (Somalie)

– Étalon d’or documentaire long-métrage : «Garderie nocturne» de Moumouni Sanou (Burkina Faso)

– Étalon d’argent documentaire long-métrage : «Marcher sur l’eau» d’Aissa Maiga (Sénégal-Mali)

– Étalon de bronze documentaire long-métrage : «Makongo» d’Elvis Sabin Ngaibino (République centrafricaine)

– Poulain d’or fiction court-métrage : «Serbi (Les Tissus blancs)» de Moly Kane (Sénégal)

– Poulain d’argent fiction court-métrage : «Amani» d’Alliah Fafin (Rwanda)

– Poulain de bronze fiction court-métrage : «Zalissa» de Carine Bado (Burkina Faso)

– Poulain d’or documentaire court-métrage : «Ethereality» de Kantarama Gahigiri (Rwanda)

– Poulain d’argent court-métrage : «Je me suis mordu la langue» de Nina Khada (Algérie)

– Poulain de bronze court-métrage : «Nuit debout» de Nelson Makengo (RDCongo)

Mentions spéciales

– Mention spéciale à «Tabaski» de Laurence Attali (Sénégal)

– Mention spéciale du jury : «La Traversée» d’Irène Tassembedo (Burkina Faso)

Sections perspectives

– Prix Paul Robson : «Traverser» de Joël Akafou (Côte d’Ivoire)

– Prix Oumarou Ganda : «Tug of War» d’Amil Shivji (Tanzanie)

Section Burkina Faso

– Meilleur film burkinabè : «Sur les traces d’un migrant» de Delphine Yerbanga

– Meilleur espoir burkinabè : «Après ta révolte, ton vote» de Kiswendsida Parfait Kaboré

A lire : FESPACO 2021 : Baaba Maal attendu à l’ouverture, Didier Awadi aussi