Ferguson : obsèques de Michael Brown, ce lundi

Michael Brown

Des milliers de personnes sont attendues ce lundi aux obsèques publiques de Michael Brown, ce jeune Noir tué par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri. Deux semaines après son décès, les tensions raciales restent palpables.

L’heure est au recueillement ce lundi à Ferguson. Le calme semble être revenue dans la petite ville du Midwest, après dix jours d’émeutes. Des milliers de personnes sont attendues aux obsèques publiques de Michael Brown, ce jeune Noir de 18 ans abattu le 9 août par un policier blanc à Ferguson, dans le Missouri. La cérémonie, placée sous haute surveillance, est prévue à 10 heures (heure locale) à l’église Baptiste Friendly Temple Missionary. L’inhumation du corps se fera au cimetière St Peters de Saint-Louis, en présence de la famille.

Michael Brown, qui était sur le point de démarrer ses études supérieures, sortait non armé d’un magasin de spiritueux dans la banlieue de Saint-Louis, où il venait de dérober une boîte de cigares, lorsqu’il a été tué par le policier. Les témoignages de la police et de plusieurs témoins divergent. Certains affirment que Michael Brown aurait tenté de s’emparer de l’arme du policier qui l’a abattu. D’autres, notamment les proches de Michael Brown présents ce jour-là, prétendent que la victime avait les mains en l’air. Selon l’autopsie diligentée par la famille et le ministère américain de la Justice, le jeune homme a été atteint d’au moins six balles !

« Mains en l’air, ne tirez pas »

A la veille des obsèques, quelque 400 manifestants pacifiques se sont rassemblés en mémoire du défunt. Ils portaient pour la plupart les tee-shirts emblématiques du mouvement : « Mains en l’air, ne tirez pas », en présence des parents de Michael Brown et du père de Trayvon Martin, un autre jeune Noir abattu par un vigile de quartier en 2012 en Floride.

Le policier, âgé de 28 ans, a été mis en congé forcé, le temps qu’un grand jury du comité de Saint-Louis décide s’il y a lieu ou non de le poursuivre. Le gouverneur du Missouri, Jay Nixon, s’est quant à lui dit « confiant », sur CNN dimanche, qu’avec « la double enquête » nationale et locale menée « dans une grande transparence », « justice sera rendue ».

Ce drame arrive seulement quelques jours après la disparition d’un père de famille noir, Eric Garner, décédé le 17 juillet après avoir été plaqué au sol et étranglé par des policiers à Staten Island. La mort de cet homme avait provoqué l’émoi à New York.

Michael Brown