Faso 2004 : un Burkinabé maillot jaune

newcastelfaso2004.jpg

Le comble des paradoxes. Il aura fallu attendre que le Tour du Faso sorte des frontières de son pays pour qu’un Burkinabè porte le maillot jaune pour la première fois depuis 1997. C’est le tenant du titre national A.Wahab Sawadogo, membre d’une échappée décisive de neuf coureurs, qui s’empare du maillot jaune, succédant ainsi à son aîné Ernest Zongo, vainqueur final de l’épreuve il y a sept ans. Au sein de l’échappée, le jeune nordiste Denis Flahaut réalise lui-aussi une bonne opération : après sa deuxième place d’hier, il s’adjuge à Sikasso la victoire au sprint et prend du même coup les maillots vert et blanc.

Le peloton montre son appétit dès le départ de cette troisième étape du Tour du Faso avec une échappée de cinq hommes qui se forme dès le premier kilomètre de course. Desiré Kaboré (Bur), Mahamadi Sawadogo (Bur) dit « l’homme qui attaque plus vite que son ombre », Boukari Kagambega (Bur), Julien Dely (Fra) et Karel Pattyn (Bel), rejoints dans un premier temps par Fabrice Debrabant (Fra) et Gunter Cuylits (Hol) sont toutefois repris par le peloton au kilomètre 14.

En deux temps

echap.jpgC’est ensuite un groupe composé de quatre Burkinabè et d’un Angolais qui lancent l’offensive, au kilomètre 23. Cinq kilomètres plus loin, quatre coureurs bien inspirés décident de partir à leurs trousses. La poursuite atteint son but au kilomètre 40, les questions commencent alors à se poser. Le groupe est hétérogène et il est généralement complexe de convaincre les Africains, peu confiants dans leurs talents de sprinteurs, de collaborer à une échappée.

Cette fois-ci, tout le monde arrive à s’entendre et le groupe paraît constitué : Laurent Zongo (Bur), A.Wahab Sawadogo (Bur), Mahamadi Sawadogo (Bur), Seydou Sanfo (Bur), Marcio Mucanza (Ang), Tidiane Ouedraogo (Bur), Abdoulaye Thiam (Sen), Denis Flahaut (Fra) et Michel Lelièvre (Fra) s’embarquent dans une aventure commune. Et bien que les équipiers du maillot jaune Pierre Chevalier (Fra) tentent d’influer sur le peloton, l’écart des échappés continue de croître : déjà plus d’une minute au passage de la première frontière dans l’histoire du Tour, pour un maximum de 3’20 » au km 74.

A qui le jaune ?

A l’entrée dans le circuit de Sikasso, où la foule a réservé un accueil impressionnant aux coureurs, la cause est déjà entendue : le vainqueur se trouve dans le groupe des neuf. Reste à savoir lequel, la deuxième question étant de connaître l’écart avec le peloton, qui a explosé en cours, et plus précisément avec Pierre Chevalier. Pour ce qui est du sprint, puisque personne n’a pu porter d’attaque lors des trois tours de circuit, il est logiquement remporté par Denis Flahaut. Jeune spécialiste de l’exercice, il serait même convoité par plusieurs formations de tout premier ordre ! Quant à Pierre Chevalier, il perd le maillot jaune en arrivant à 2’07 » derrière le groupe de tête, mais il fait le bonheur de A. Wahab Sawadogo et de tout le peuple burkinabè.

newcastelfaso2004.jpg