Fadela Amara parle de ses déceptions

Evincée du gouvernement lors du remaniement de dimanche, l’ex-secrétaire d’Etat à la Ville, Fadela Amara, a expliqué ce mardi n’avoir pas bénéficié du soutien du Premier ministre français pour faire aboutir ses projets. « Matignon était autiste. François Fillon n’a pas respecté les engagements qui ont été pris. La politique de la ville avait deux rendez-vous prévus par an, on ne les a jamais tenus. Le dernier, c’était en janvier 2009. », a-t-elle déclaré sur la radio Europe 1. Evoquant le débat sur l’identité nationale, la fondatrice et ancienne présidente de « Ni putes, ni soumises » a indiqué qu’elle était « mal à l’aise.» « On s’est retrouvé à libérer une parole raciste, qui stigmatisait. Or, il fallait dire que la tradition française, c’est d’accueillir les immigrés qui ont construit ce pays, qui l’ont enrichi», a-t-elle indiqué.