[Exclusif] Côte d’Ivoire : Guillaume Soro prédit une victoire d’Alassane Ouattara « dès le premier tour »

soro.jpg

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, a assisté, ce lundi, dans la capitale du Bénin, Porto-Novo, à la cérémonie d’investiture de son homologue béninois, l’opposant Adrien Houngbédji. A l’approche de l’élection présidentielle ivoirienne, il a indiqué à AFRIK.COM toute sa satisfaction de la voir se dérouler dans « une très bonne ambiance ».

A Porto-Novo,

Que vous inspire l’investiture du nouveau président de l’Assemblée nationale béninoise, Adrien Houngbédji ?

Guillaume Soro: C’est une tradition pour les différents présidents de l’Assemblée nationale en Côte d’Ivoire de participer, quand nous sommes invités, aux cérémonies d’investiture de nos collègues. C’était de bon aloi que, avec les présidents que vous voyez ici, nous portons notre soutien au président Houngbédji. J’ai profité, en ce qui me concerne et au nom de la Côte d’Ivoire et de son Président, de souhaiter que l’intégration soit un point important de cette législature et que nous allions à l’intégration sous-régionale.

En Côte d’Ivoire, la Présidentielle prévue dans cinq mois arrive à grand pas, comment se présente cette élection ?

La Présidentielle en Côte d’ivoire pour l’année 2015 s’annonce sous de très bons auspices. Pour moi qui ai connu des Présidentielles tumultueuses comme celle qui a eu lieu en 2010, je suis plutôt satisfait. Je me réjouis que nous allions dans une très bonne ambiance à l’élection de 2015.

soro.jpg Le Président Alassane Ouattara apparaît en position de force, quelles sont les arguments qu’il peut faire valoir ?

Le Président Ouattara a pour lui d’abord son bilan. Il y a son bilan économique avec un taux de croissance de 9%, les chantiers d’infrastructures qu’il a lancés, il y a le processus de réconciliation qui fonctionne. Il y a un projet politique. C’est autant d’atouts qui sont à mon avis déterminant pour une victoire dès le premier tour, quand on ajoute à cela la grande coalition qu’il a mise en place pour aller aux élections, notamment le RHDP (le Rassemblement des houphouëtistes pour le développement et la paix) qui comporte les plus grands partis politiques de la Côte d’Ivoire.

Cette élection est un test pour la réconciliation ?

Cette élection est plutôt un test de consolidation de la réconciliation.