Ex-femme de Ndoro, la Sud-Africaine Thando Maseko brise le silence


Lecture 2 min.
Thando Maseko (05 nov 12)
Thando Maseko

L’ex-épouse de Tendai Ndoro, la Sud-Africaine Thando Maseko notamment, a rompu le silence sur l’allégation selon laquelle elle aurait expulsé l’ancien attaquant international zimbabwéen des Orlando Pirates de leur maison et saisi ses biens. Elle a nié toutes les accusations et raconte qu’elle a refait sa vie avec un autre homme depuis leur divorce, en 2018. Idem pour son ex-mari, qui était également dans une nouvelle relation.

L’ancien buteur des Pirates, Tendai Ndoro, aurait été expulsé de son domicile situé dans le domaine de Kyalami, par Thando Maseko, après leur séparation. Thando aurait saisi la maison et la flotte de voitures du footballeur de 36 ans, qui serait retourné dans son village au Zimbabwe. Depuis, l’affaire est devenue virale sur les réseaux sociaux et chacun y va de son commentaire. Ce qui a d’ailleurs poussé l’ex-épouse, Tendai Ndoro, à tenter d’éclairer la lanterne des uns et des autres.

«Je voulais juste purifier l’air. Sur le numéro qui a été posté sur moi (Thando Maseko), cette dame sur la photo n’est pas moi. Les gens me prennent pour la dame que Tendai fréquentait après la fin de notre mariage en 2018», a-t-elle déclaré à iHarare. Elle poursuit en disant qu’elle n’avait jamais vécu à Kyalami. Lorsque le couple s’est marié, ils louaient leur maison. «Je n’ai pas vu Tendai depuis lors, et je n’ai jamais vécu à Kyalami. Quand on était ensemble, nous étions dans une maison louée à Boksburg, et il ne possédait pas cette propriété», a-t-elle raconté.

Apparemment très surprise des accusations, Thando Maseko a aussi fait savoir que les voitures somptueuses sont arrivées après leur divorce, en 2018. Elle affirme qu’il y a eu une nouvelle femme, depuis, dans la vie de Tendai Ndoro. «Quand nous avons quitté cette propriété, j’ai laissé ma voiture et Tendai est parti avec sa Golf. J’ai commencé à voir les voitures somptueuses après le divorce et j’ai vu la nouvelle dame avec lui», a-t-elle révélé, tout en niant avoir confisqué les voitures du footballeur zimbabwéen.

«Si vous pouvez consulter mes photos sur Instagram, vous verrez que je conduis toujours ma propre voiture et que nous n’avons jamais eu de papiers pour la propriété car ce n’était pas la nôtre ; nous louions. J’ai déménagé, et il a déménagé aussi. Je ne veux vraiment pas le critiquer. Je pense qu’il traverse beaucoup de choses comme ça. Depuis, j’ai continué ma vie et cette fausse nouvelle ternit mon image. Je suis actuellement avec quelqu’un d’autre et je ne connais rien de Tendai», a-t-elle ajouté.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter