Éthiopie : les forces gouvernementales relancent l’assaut contre le TPLF


Lecture 2 min.
Abiy Ahmed (09 oct 21)
Abiy Ahmed 09

Les combats pourraient reprendre avec rage en Éthiopie. Jeudi dernier, les forces gouvernementales ont donné le ton, en lançant des offensives contre les troupes tigréennes présentes en région Amhara.

Après la débâcle de juin devant les rebelles tigréens et les levées de troupes effectuées depuis plusieurs semaines, l’armée fédérale éthiopienne semble prête pour relancer les hostilités avec les forces tigréennes. Des sources humanitaires et tigréennes ont, en effet, rapporté que les troupes fédérales ont lancé, depuis jeudi, une offensive terrestre et aérienne contre les Tigréens dans la région Amhara. Selon le porte-parole du TPLF, Getachew Reda, il s’agit d’une « offensive massive » incluant des « bombardements d’artillerie et aériens, notamment par drones ».

Mais, face aux assauts des soldats fédéraux et malgré une « concentration de dizaines de milliers de troupes » en Amhara, particulièrement dans les zones de Gondar et Wollo, le TPLF se dit prêt à parer à toute éventualité. « Nous sommes prêts à faire face à cette offensive sur tous les fronts, nous tiendrons nos positions jusqu’à la levée du siège », a insisté Getachew Reda.

Du côté d’Addis-Abeba, c’est le silence total. Personne ne dit un traitre mot sur ces offensives. Cependant, un tweet émis par le porte-parole de la région Amhara, jeudi dernier, sonnait comme un avertissement : « Attendu qu’une opération pour libérer notre peuple en difficulté à cause des terroristes du TPLF peut être menée à n’importe quel moment, sur tous les fronts, nous devons être vigilants 24 heures sur 24 », avait-il écrit.

Suivant des informations distillées il y a quelque temps, le gouvernement fédéral serait en train d’attendre la fin de la saison des pluies pour relancer les hostilités. Or, cette saison tire actuellement à sa fin.

A lire : Guerre au Tigré : à quoi sert finalement l’Union Africaine ?

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter