Ethiopie, le plus vaste refuge d’Afrique

L’Ethiopie est devenu le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés à l’échelle continentale, a indiqué mardi le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

L’Ethiopie est devenu le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés à l’échelle continentale, a indiqué mardi le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Ce pays d’Afrique de l’Est a détrôné le Kenya de cette triste place du podium en raison de la crise au Soudan du Sud, qui continue de faire des ravages dans le plus jeune Etat du monde.

Fin juillet, l’Ethiopie abritait 629 718 réfugiés, contre 575 334 au Kenya, selon un communiqué du HCR. « La raison principale de cette augmentation est le conflit au Soudan du Sud, qui a éclaté à la mi-décembre l’an dernier et a forcé 188.000 réfugiés à fuir en Ethiopie depuis début 2014 », explique le HCR.

247 000 Sud-Soudanais réfugiés en Ethiopie

La guerre civile au Soudan du Sud a éclaté le 15 décembre 2013, suite à un présumé coup d’Etat qu’aurait orchestré Riek Machar, l’ex-vice président, contre son rival le Président Salva Kiir. Depuis cet évènement, les militaires restés fidèles au pouvoir combattent les forces loyales à Riek Machar. Les massacres généralisés de civils, souvent en fonction de leur appartenance ethnique, le pillage des propriétés privées et les destructions à grande échelle caractérisent ce conflit. Le bilan des morts n’est pas connu, mais des milliers de personnes ont perdu la vie et, selon le HCR, 1,3 million d’autres ont été déplacées, dont 576 300 sont réfugiées.

Aujourd’hui, quelque 247 000 Sud-Soudanais sont actuellement réfugiées en Ethiopie. Ils représentent la plus importante communauté de réfugiés, devant les réfugiés somaliens (245 000) et érythréens (99 000).

Toujours selon le HCR, entre janvier et juillet, environ 15 000 Erythréens et plus de 3 000 Somaliens sont arrivés en Ethiopie.