Ethiopie : le magnat Mohammed Ali Al-Amoudi va investir 126 millions de dollars

Mohammed Ali Al-Amoudi

Le richissime homme d’affaires éthiopien, Mohammed Ali Al-Amoudi, propriétaire et président du Midroc Ethiopia, l’un des principaux groupes d’investissement en Ethiopie, projette de débourser 4 milliards de birrs, environ 126 millions de dollars, à investir pour le compte d’une usine éthiopienne spécialisée dans la transformation d’huile alimentaire. La première pierre de cet édifice a été posée le 28 décembre 2019 à Addis-Abeba.

Actionnaire majoritaire à la Samir, Mohammed Ali Al-Amoudi progresse quant à son ambition d’étendre ses affaires en Ethiopie, le pays qui l’a vu naître. Paradoxalement, sa raffinerie du Maroc est plongée dans un long et difficile processus de liquidation judiciaire, depuis 2006. De plus, l’homme d’affaires est opposé au royaume du Maroc sur un dossier d’arbitrage international.

La mise en œuvre de ce projet se fera à travers une filiale du groupe d’investissement Midroc Ethiopia et l’usine aura la capacité de produire sur une base quotidienne 600 000 litres d’huile.

D’après les indicateurs rapportés par Ethiopian Monitor, un média local, avec cet investissement de 4 milliards de birrs, l’Ethiopie pourra réaliser une économie d’environ 600 millions de dollars en devise par an et accroître considérablement les importations d’huile alimentaire.

Le puissant homme d’affaires Mohammed Ali Al-Amoudi, est né en Ethiopie et est un citoyen saoudien. En Ethiopie, son pays natal, il est le plus grand employeur privé et continue d’étendre ses affaires dans les domaines de l’agriculture, des mines, de l’industrie et de l’hôtellerie.