Etats-Unis : une jeune lycéenne récompensée par Google pour son test de dépistage contre Ebola

Une jeune lycéenne américaine s’est vu décerner le premier prix de la Google Science fair pour avoir inventé un test de dépistage du virus Ebola. Son test se veut plus simple et plus rapide d’utilisation, il pourrait sauver des vies.

Alors que le virus Ebola continue de faire des victimes en Afrique de l’Ouest, une jeune lycéenne américaine de 16 ans a inventé un test de dépistage du virus hémorragique, qui pourrait épargner la vie de plusieurs milliers de personnes. Pour cette découverte, elle a remporté le premier prix de la Google Science Fair.

La jeune lycéenne, Olivia Hallisey, a donc inventé une méthode de dépistage du virus Ebola, plus rapide et simple d’utilisation que celle qui se trouvent sur le marché. Touchée par les ravages du virus Ebola en Afrique, Olivia a mis au point à la suite de recherches, un test sous la forme de bandelettes de papiers qui contient les mêmes composés chimiques que les existants en y ajoutant des protéines de soie.

Avec cette invention, plus besoin de garder les tests au froid, ils se conservent plusieurs semaines à température ambiante. Simple d’utilisation, ces tests ne demandent qu’un peu de sérum et d’eau pour fonctionner. Au bout de trente minutes, le résultat du test est révélé. Un gain de temps puisque le traitement est d’autant plus efficace que la maladie est repérée tôt dans l’organisme. Avec cette nouvelle méthode, le virus peut être détecté avant même que le malade ne montre les premiers symptômes.

Avec cette invention, Olivia a été récompensée par un prix de 50 000 dollars (45 000 euros), sous la forme d’une bourse d’études après avoir été parmi des milliers de participants venus du monde entier, réduits à 22 finalistes. Celle qui rêve de devenir médecin pense également adapter son test à la détection d’autres virus, comme celui du sida, de la dengue ou de la fièvre jaune.