Etats-Unis : Barack Obama redonne de l’espoir aux jeunes leaders africains lors d’un sommet

Aux Etats-Unis, le Président Barack Obama a organisé le sommet des jeunes leaders africains à Washington, du 3 au 5 août 2015. Lors de son discours d’ouverture du sommet, ce lundi, ses propos ont redonné de l’espoir aux jeunes leaders africains souhaitant mener à bien leur projet dans leurs pays respectifs.

Après sa tournée africaine, le Président américain Barack Obama a convié 500 jeunes leaders africains à un sommet à Washington, du 3 au 5 août. S’adressant à ces jeunes Africains lors de l’ouverture du sommet, ce lundi 3 août 2015, ses paroles ont conquis l’auditoire et permis à ces jeunes de croire à nouveau à leurs rêves en Afrique. « La vision de Barack Obama nous donne des ailles », a précisé l’un d’entre eux.

Pour Barack Obama, ce sommet va permettre à ces jeunes leaders de « faire une réelle différence quand vous serez de retour à la maison ». Ces 500 jeunes leaders choisis par le programme Young Africain Leaders Initiative (YALI) sont totalement conquis par les propos du Président américain. Martelant les messages véhiculés lors de ses discours au Kenya et face à l’Union Africain, à savoir l’importance de la bonne gouvernance, de l’éducation et de la place des femmes dans la société, ses propos ont redonné de l’espoir à ces jeunes.

C’est le cas d’Aurélie Adam Soule Zoumarou, ingénieure en télécommunication pour le gouvernement du Bénin. Les propos de Barack Obama lui donne des ailes afin de concrétiser son projet environnemental qui consiste à gérer les déchets électriques et électroniques à la fin de leur durée de vie. Pour elle, « l’Afrique est en train de se développer sur le plan technologique ».

Fort du succès de ce sommet, l’année prochaine, 1 000 jeunes africains vont être sélectionnés au lieu de 500. Par ailleurs, 80 jeunes Américains se rendront en Afrique pour apprendre des leaders africains. Une initiative qui réjouie les jeunes Africains, ravis de pouvoir faire découvrir leur culture aux jeunes Américains. Barack Obama, qui a promis que ce sommet se poursuivra même après son départ de la Maison Blanche, a annoncé l’ouverture d’un centre régional YALI à Accra au Ghana.