“Et maintenant, place aux bonnes nouvelles!” – La Croix-Rouge et le Croissant-Rouge encouragent une présentation positive de l’Afrique

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge – la plus grande organisation humanitaire et de développement de la planète – est résolue à combattre la vision trop souvent négative que l’on présente du continent africain. Dans ce but, elle a lancé un concours intitulé Bonnes nouvelles pour l’Afrique qui distinguera des articles et reportages mettant en lumière des réalisations positives dans cette partie du monde.

“L’idée n’est évidemment pas de tirer un trait sur les défis auxquels sont confrontées les communautés africaines”, explique Pierre Kremer, chef du département de la communication. “Il y a en effet d’énormes difficultés à surmonter et celles-ci doivent être dûment identifiées et analysées. Mais, d’un autre côté, il existe aussi une multitude d’exemples trop souvent ignorés de résilience et de courage face à l’adversité.”

A la fin de 2008, la Fédération internationale avait commandé une étude indépendante des perceptions occidentales de l’Afrique. Les résultats ont confirmé ce que beaucoup en Afrique – et parmi les organisations humanitaires opérant en Afrique – pensaient: les termes négatifs étaient trois fois plus fréquents que les termes positifs dans les articles et autres publications consacrés à ce continent.

“Nous voulons attirer l’attention sur les solutions et les initiatives qui aident les communautés à surmonter et même à prévenir les catastrophes, les crises sanitaires et autres problèmes. Elles sont les germes du développement et, à ce titre, elles doivent être célébrées et mises en lumière. Or, ces efforts sont fréquemment occultés par des témoignages focalisés sur la corruption, les catastrophes et les conflits”, poursuit Pierre Kremer.

Le concours Bonne nouvelles pour l’Afrique est ouvert à tous les journalistes travaillant régulièrement pour des journaux, magazines, agences de presse, chaînes de télévision ou stations de radio en Afrique. Les participants sont invités à soumettre des articles, reportages et émissions illustrant les réalisations positives qui s’enchaînent jour après jour à travers tout le continent. Si, compte tenu du contexte dans lequel s’inscrit ce concours, les activités humanitaires et de développement revêtent bien évidemment une importance particulière, les journalistes sont toutefois entièrement libres de proposer des témoignages consacrés à d’autres domaines d’action.

La date limite pour participer à la compétition est le 1er novembre 2009. Les lauréats seront annoncés durant l’Assemblée générale de la Fédération internationale qui se tiendra du 18 au 21 novembre à Nairobi, au Kenya. Le concours Bonnes nouvelles pour l’Afrique avait été initialement annoncé en octobre 2008 dans le cadre de la Conférence panafricaine de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Pour plus de détails sur le concours Bonnes nouvelles pour l’Afrique ou pour soumettre leur contribution, les journalistes sont invités à envoyer un courrier électronique à ou à se connecter sur . Une sélection de contributions sera affichée sur le site web de la Fédération internationale peut avant la désignation des lauréats.