Et le billet de 2 000 FCFA fut

Le nouveau billet de 2 000 FCFA

La Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest a lancé ce lundi un billet de 2 000 FCFA. Cette nouvelle coupure remplacera celle de 2 500. La BCEAO espère que ses dispositifs de sécurité intégrés décourageront les faussaires.

Un nouveau billet est né. La Banque centrale des Etats d’Afrique de l’ouest (BCEAO) a lancé ce lundi, un nouveau billet de 2 000 FCFA, à la place de la coupure de 2 500 FCFA. La création de cette coupure intervient après le lancement, fin juin, du nouveau billet de 10 000 FCFA. Des réformes qui s’inscrivent dans le programme de renouvellement des coupures actuellement en cours. L’organisme bancaire compte sur le dispositif d’inviolabilité pour décourager les faussaires.

Le billet de 2 500 FCFA appartient désormais au passé. Il sera toujours accepté dans les commerces, mais ne sera plus tiré. Le billet bleu de 2 000 FCFA représente sur son recto le symbole de la BCEAO (le poisson-scie) et des infrastructures relatives au transport. Au verso, la coupure laisse apparaître deux mérous. C’est ce billet qui fait l’intermédiaire entre les coupures de 1 000 et 5 000 FCFA depuis ce matin. « Cet ajustement devrait permettre de faciliter les calculs lors des transactions », explique-t-on au siège de la Bceao à Dakar. Un avantage qui semble apprécié par les opérateurs économiques, mais aussi par la plupart des commerçants de la sous région.

Billet infalsifiable

D’autant plus que, comme pour comme son prédécesseur de 10 000 FCFA, le nouveau billet est doté d’un système de sécurité sophistiqué. Au nombre des astuces visant à contrecarrer la contrefaçon : l’apparition du logo de la Banque Centrale et de la valeur de la coupure en filigrane, une superposition parfaite à la lumière des motifs au recto et au verso ou encore un fil de sécurité où l’on peut lire le sigle UMOA (Union monétaire ouest-africaine) en alternance avec la valeur du billet en chiffres. Un dispositif qui permet de vérifier son authenticité « en l’observant, en l’inclinant ou en le touchant » et de mettre en échec les faussaires se servant de photocopieuses ou de scanners, explique la Bceao.

La Banque centrale va poursuivre l’amélioration de la qualité des espèces en circulation les mois qui viennent. Les billets de 1 000 et 5 000 FCFA devraient être changés d’ici la fin de l’année. Celui de 500 FCFA devrait tout simplement disparaître pour laisser place à une pièce de même valeur. Son lancement est prévu au plus tard pour janvier 2004.

Lire aussi :

 Nouveau billet pour le Franc CFA

 Vrai ou faux faux billet