Envoidargent.fr : les transferts au meilleur prix

Avec envoidargent.fr, les migrants disposent enfin d’un outil pour comparer les coûts des opérations financières vers leurs pays d’origine. Au-delà, le site, lancé par l’agence française de développement (AFD), se veut un portail de co-développement.

Vers la fin de la double peine pour les migrants ? Souvent pauvres, ils envoient des sommes importantes vers leur pays d’origine, avec un coût de transfert jusqu’à présent opaque et élevé. On estime pourtant qu’ils transfèrent 8 milliards d’euros par an de la France vers l’Afrique. Gouvernement français, banques et entreprises de transfert ont pris conscience de la manne financière, et cherchent dorénavant à faciliter les opérations. Ainsi, la France s’est engagée en faveur d’une réduction de leurs coûts de l’ordre de 50% en 5 ans, lors du sommet de l’Aquila de juillet 2009. Dans ce cadre, l’agence française de développement (AFD) a lancé en mai un comparateur de prix d’envoi et d’arrivée par opération, pays ou opérateur : envoidargent.fr. D’après François Jay, conseiller développement solidaire au sein du ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire qui finance le site, plus de 20 000 visiteurs ont consulté le comparateur en un mois et demi.

Comparer les services et tarifs proposés par 21 pays [[Algérie, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Chine, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Haïti, Ile Maurice, Madagascar, Mali, Maroc, République démocratique du Congo, Sénégal, Sri Lanka, Tunisie, Vietnam]] n’est pas l’unique but de la nouvelle version de l’Observatoire des coûts d’envoi d’argent à l’étranger. Les douze établissements de transfert actuellement présents sur le site, poussés par la transparence à baisser leurs prix, proposent également de nouveaux services. Dématérialisation des moyens de paiement, notamment grâce aux téléphones mobiles et financements des investissements dans les pays d’origine sont les principales nouveautés auxquelles s’intéressent les établissements. Ainsi, Maroc Télécom affirme qu’à partir de septembre le transfert d’argent pourra être effectué par téléphone mobile. Western Union propose quant à lui des transferts différés et moins onéreux : l’argent actuellement disponible après 10 minutes en moyenne l’est après 24 ou 48 heures. Et la Société Générale propose un prêt immobilier pour financer un logement là-bas à partir d’ici.

Le site se veut également un « portail de co-développement », qui met en réseau les initiatives des migrants en faveur du développement dans leurs pays d’origine. La vingtaine d’organisations de migrants, ONG, entreprises, fondations et collectivités locales qui ont rejoint envoidargent.fr disposent ainsi d’une nouvelle plateforme. Jacques Ould Aoudia, président de Migrations et développement rappelle ainsi au non des migrants qu’il reste un grand pas à faire : le transfert de droits, et en particulier les droits à la retraite.

 Le site envoidargent.fr