Enfantmystère : La révélation de la culture congolaise

Enfantmystère est un site à but non lucratif lancé en novembre pour promouvoir la culture d’Afrique centrale, en particulier congolaise. Emile et Julien, à l’initiative du projet, veulent donner plus de visibilité aux artistes congolais pétris de talents mais méconnus. Désormais grâce à Enfantmystère, ils passent de l’ombre à la lumière.

Promouvoir la culture congolaise. Tel est le credo d’Enfantmystère. Le site balaye d’un revers de Web toutes les idées reçues sur le Congo. Les créateurs du projet, Emile et Julien, âgés de 27 ans, font la promotion des artistes congolais à leurs yeux trop méconnus. L’objectif, révéler l’autre Congo, qui regorge de personnalités extraordinaires oeuvrant dans l’ombre. C’est « un partage joyeux de la culture congolaise », explique Julien.

Le site propose de multiples biographies de peintres, photographes, graphistes, musiciens, chanteurs. Des vidéos sont également mises à la disposition des internautes pour les inviter à découvrir le travail des artistes. Les deux jeunes hommes s’intéressent particulièrement à la musique congolaise. Ils comptent bien utiliser le site pour faire la promotion des perles rares méconnues auprès de producteurs et distributeurs du reste du monde.

Enfantmystère n’aurait jamais vu le jour en novembre dernier sans le voyage d’Emile au Congo. « J’ai passé un an et demi au Congo Brazzaville. J’y travaillais pour Canal+Afrique. J’organisais de grands événements, des ballets nationaux, raconte-t-il. J’ai vraiment découvert un pays magnifique avec une culture très riche. J’ai rencontré beaucoup de personnes qui m’ont tant appris ! » Mais le retour à Paris, en mars 2011, est rude pour le jeune homme. « J’étais frustré de laisser tous ces artistes que j’ai rencontrés là-bas. Je me suis posé la question de savoir comment promouvoir la culture congolaise? Je me suis finalement décidé en juillet dernier à lancer Enfantmystère. J’ai fait part du projet à Julien qui a tout de suite été emballé. »

« J’ai découvert un pays magnifique ! »

Emile raconte son expérience vécue au Congo avec nostalgie. Il se souvient aussi de ses rencontres avec « les sapeurs ». « Ces rois de la sape », mouvement particulièrement connu de la culture congolaise. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard s’il a décidé de nommer le site, Enfantmystère. Enfantmystère est le surnom donné à Christian Loubaki, l’initiateur du mouvement de la S.A.P.E Société des Ambianceurs et des Personnes Elegantes.

Ce natif de Brazzaville, employé de maison dans un quartier chic du XVIe arrondissement de la capitale, récupérait les vieux vêtements que son patron n’utilisait plus. « Habillé ainsi, tu vas saper le moral de tes amis », lui dit ce dernier. Christian Loubaki interprète maladroitement cette phrase. De retour au Congo, il parade fièrement dans les ngandas (restos) de Bacongo se vantant d’être « l’homme le mieux sapé de Brazzaville ». Seulement, il ne se doutait pas qu’il venait de créer un véritable phénomène de mode qui s’est inscrit au fil du temps dans la culture congolaise.

« Nous sommes libres et indépendant »

Pour Emile et Julien l’image négative de « rigolos » que renvoient les sapeurs congolais est faussée. Selon eux, la sape est avant tout une philosophie de vie, inspirée de la religion. « Les sapeurs ont toujours le sourire. J’ai été séduit par leur joie de vivre en toute circonstance. Pour eux, être bien habillé c’est avant tout une façon de faire plaisir à son prochain. Cet état d’esprit est très lié à la religion catholique. 90% des Congolais sont très pratiquants », explique Emile. Julien trouve lui, pour sa part, « dommage que les sapeurs ne soient pas pris au sérieux ».

Enfantmystère a une autre particularité. Le projet, entièrement financé par ces créateurs, est à but non lucratif. Ce qui constitue « un véritable avantage », selon Julien. « Nous sommes libres et indépendants, dit-il. Sur le site, il n’y a aucune publicité. Notre ligne éditoriale n’est influencée par personne ». L’argent n’est pas ce qui nous a motivés pour créer Enfantmystère, explique Emile. Le jeune homme est catégorique : « En réalité ce projet est purement philanthrope. C’est un plaisir et une passion qui me nourrit. Notre seul objectif est de faire découvrir les artistes congolais méconnus du grand public. »

Avec Enfantmystère, Emile et Julien révèlent une autre Afrique. Une Afrique loin de la guerre, de la misère, et de la maladie. Ils ne font pas seulement la promotion de la culture congolaise mais celle d’une belle Afrique, pleine de vie, et riche culturellement. De quoi faire bouger les mentalités.

Le site Enfantmystère