Elle arrache les testicules de son fils et tente de les recoller avec de la glue

Jennifer Marie Vargas, 34 ans, a été arrêtée mercredi dernier au Texas, pour avoir presque arraché les testicules de son fils de six ans, alors qu’elle était en colère contre lui. Elle a ensuite tenté de les recoller avec de la super glue.

Une dame a été arrêtée mercredi à la base militaire de Fort Sam Houston, à San Antonio, au Texas, pour avoir presque arraché les testicules de son fils de six ans. D’après les informations livrées par le San Antonio Express-News reprises par 20 Minutes.fr, en colère contre le petit, Jennifer Marie Vargas, 34 ans, conscient de son acte a tenté de « réparer » les testicules en utilisant de la super glue.

« Une plainte affirme que le père de l’enfant, qui est enrôlé dans l’armée, rentrait tout juste du travail quand il a découvert son fils en train de pleurer dans sa chambre située à l’étage. Il a alors vu des mouchoirs en papier ensanglantés dans le slip du garçonnet et une sévère blessure de ses bourses. Il l’a alors amené au centre médical militaire de San Antonio», détaille San Antonio Express-News.

Il a été établi que la déchirure mesurait quatre centimètres et l’enfant a été opéré. Il est toujours en train de se remettre de sa blessure et reste sous la garde de son père, selon le journal, qui indique que « le FBI a accusé Jennifer Marie Vargas, 34 ans, d’agression ayant causé une blessure corporelle sérieuse » et que celle-ci « risque jusqu’à dix ans de prison ».

La jeune femme aurait reconnu avoir « attrapé son fils par le scrotum et l’avoir tiré vers elle aussi fort qu’elle pouvait, alors qu’elle était en colère, provoquant ainsi une déchirure de son sac ». Elle aurait aussi déclaré aux agents fédéraux avoir « nettoyé sa blessure avec de l’alcool et avoir essayé de la réparer avec de la super glue », selon la plainte, qui souligne que « Vargas n’a cherché aucun type de traitement médical pour l’enfant ».