Egypte : une attaque contre des chrétiens coptes fait sept morts

Illustration

Au moins sept personnes ont été tuées et sept autres blessées, en Egypte, dans une attaque contre un véhicule transportant des chrétiens coptes, en provenance d’un monastère.

Recrudescence de la violence en Egypte où des hommes armés ont ouvert le feu sur des chrétiens coptes qui revenaient d’un baptême, vendredi 2 novembre 2018, tuant au moins sept personnes et causant sept autres blessés. L’attaque contre ce véhicule transportant des chrétiens qui revenaient du monastère Saint-Samuel-le-Confesseur à Minya, à 260 km au sud du Caire, a été revendiquée par l’Etat islamique.

Alors que l’Eglise copte évoque un convoi de trois cars, le ministère égyptien de l’Intérieur parle d’un car qui a été attaqué. Les coptes représentent la communauté chrétienne la plus importante et la plus ancienne du Moyen-Orient, avec environ 10% des quelque 10 millions d’Égyptiens. La télévision d’Etat a informé que les forces de sécurité égyptiennes sont à la poursuite des auteurs de l’attaque.

Pour sa part, le parquet général a annoncé l’ouverture d’une enquête. Sur Twitter, le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a présenté ses « condoléances, avec une profonde tristesse, aux martyrs qui sont tombés aujourd’hui entre les mains de traîtres (…). Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés et je confirme notre détermination à continuer de combattre le terrorisme noir et d’en poursuivre les auteurs ».

A rappeler que dans le nord de la péninsule du Sinaï, une branche égyptienne de l’Etat islamique attaque régulièrement les forces de sécurité, notamment depuis que l’armée a destitué le Président islamiste Mohamed Morsi, en 2013.