Egypte : un Français sans papiers battu à mort

Un Français, sans visas, selon les autorités égyptiennes, est mort en détention après avoir été tabassé par ses codétenus au Caire. Il avait été arrêté par la police pour ne pas avoir respecté le couvre-feu imposé par les autorités.

Ses codétenus ne lui ont laissé aucune chance de survie. Selon les responsables des forces de sécurité, un Français est mort après avoir été tabassé par ses compagnons de cellule, dans une prison du Caire. Il a succombé à ses blessures.

Ce dernier, présenté comme un enseignant, avait été interpellé par la police dans le quartier huppé de Zamalek, il y a près d’une semaine pour avoir violé le couvre-feu imposé par les autorités. Il avait été pris la main dans le sac en état d’ivresse, puis conduit au commissariat de Qasr el-Nil, dans le centre de la capitale. Selon les sources de sécurité, au moment de son arrestation, la victime n’avait pas de visa valide. Toutefois, l’ambassade de France au Caire a précisé que le Français vivait en Egypte depuis longtemps.

Les six codétenus de l’enseignant français ont été interrogés dans le cadre d’une enquête pour « coups et blessures ayant entraîné la mort », a précisé une source judiciaire. Selon les responsables des forces de sécurité, l’enquête judiciaire a conclu que la mort du Français était due à une « hémorragie interne » et une « fracture du crâne ». Quant à l’ambassade de France au Caire, elle a réclamé aux autorités judiciaires égyptiennes des explicitations sur les circonstances du décès, toujours floues.