Egypte : un dirigeant islamiste libéré

La justice égyptienne a décidé de relâcher Aboulalaa Madhi, président du parti à penchants islamistes Al-Wassat qui était poursuivi dans l’affaire d’affrontements entre les sympathisants de l’ex président Mohamed Morsi et les habitants d’un quartier Cairote, selon des sources judiciaires dans la capitale égyptienne. Cette décision intervient après que M. Madhi a passé la période maximale de deux ans de détention préventive sans avoir été renvoyé devant une cour. Le parti Al-Wassat s’était joint à la « Coalition d’appui à la légalité » qui a soutenu la confrérie des Frères musulmans et Mohamed Morsi après le renversement de celui-ci par l’Armée en juillet 2013. Après ce putsch, l’armée égyptienne a arrêté des milliers de pro-Morsi, y compris de grandes personnalités dirigeantes des Frères musulmans et d’autres partis politiques, les soutenant dont Al-Wassat.