Egypte : un chef de l’Etat islamique et 15 djihadistes tués dans le Sinaï

Les forces de sécurité égyptiennes ont abattu un chef du groupe Etat islamique et 15 autres djihadistes dans deux incidents distincts, dans la péninsule du Sinaï.

Un chef du groupe Etat islamique (EI) et 15 autres djihadistes ont été tués par les forces de sécurité égyptiennes dans deux incidents distincts, dans la péninsule du Sinaï. Il s’agit de Abou Hamza al-Maqdessi, qui a été tué dans un raid aérien mené par l’armée égyptienne dans le cadre de l’opération « Sinaï 2018 ». Cette vaste offensive contre les djihadistes a été lancée au mois de février dernier.

Si l’armée égyptienne n’a fait aucune communication à ce sujet, des informations précisent que ce Palestinien était chargé de la planification des attaques et de l’entraînement des combattants pour le groupe djihadiste dans le Sinaï. Le chef djihadiste s’était infiltré en Egypte depuis Gaza, a été tué lundi à Sheikh Zuweid (nord du Sinaï).
Par ailleurs, quinze éléments terroristes auraient été tués dans une opération distincte menée par la police dans une ferme à al-Arich.

Depuis la destitution par l’armé du Président islamiste élu Mohamed Morsi, en 2013, les attaques contre les forces de sécurité égyptiennes se multiplient. C’est sans compter avec la détermination du nouveau chef d’Etat, Abdel Fattah al-Sissi, qui mènent une traque sans relâche contre les groupes djihadistes.