Egypte : trois miliciens enlevés lors d’une attaque de l’Etat islamique

Des hommes armés ont enlevé, ce jeudi, trois membres d’une milice tribale pro-gouvernementale, dans le Sinaï égyptien, lors d’une attaque revendiquée par la branche locale du groupe terroriste Etat islamique.

En Egypte, le groupe terroriste Etat islamique a encore fait parler de lui. En effet, ce jeudi 15 octobre 2015, des hommes armés ont enlevé trois membres d’une milice tribale pro-gouvernementale dans le Sinaï égyptien.

Selon des responsables de la sécurité, les trois miliciens ont été enlevés après une attaque dans la matinée contre un poste de contrôle routier installé par la milice qui combat les djihadistes à Cheikh Zouweid, dans le nord du Sinaï, péninsule frontalière avec Israël et le territoire palestinien de Gaza. Deux autres miliciens ont été blessés, selon les responsables de la sécurité du Sinaï.

L’armée égyptienne doit faire face aux djihadistes, depuis plusieurs années, particulièrement dans la province du Sinaï. Le groupe Etat islamiste y commet quasi-quotidiennement des attentats et attaques meurtriers visant policiers et militaires. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un civil et un policier ont été tués et six policiers blessés quand leur véhicule blindé a sauté sur une bombe dissimulée au bord d’une route, à Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, selon des responsables de la sécurité.

Depuis la destitution du Président issu de la confrérie des Frères musulmans Mohamed Morsi, en juillet 2013, les attentats terroristes se sont multipliés en Egypte. Les auteurs de ces attaques, dont les combattants qui ont fait allégeance à l’organisation de l’Etat islamique, qui visent souvent l’armée et les forces de l’ordre, affirment agir en représailles à la destitution de Mohamed Morsi par l’actuel Président Abdel Fattah al-Sissi.