Egypte : Sissi, géant aux pieds d’argile

Le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi

Champion de la répression des populations égyptiennes, le chef de l’Etat égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, est en train de montrer des signes de fébrilité face au Coronavirus. Qui l’eut cru du redoutable et redouté Sissi ?

Les Egyptiens vivent les heures les plus sombres de leur histoire. Visiblement, plus rien ne va. D’abord les Droits de l’Homme foulés au pied depuis l’accession au pouvoir d’Abdel Fattah al-Sissi, par un coup d’Etat déguisé, après avoir renversé Mohamed Morsi, un Président démocratiquement élu, voilà que le peuple égyptien semble laissé à lui-même face au Coronavirus.

De loin pays le plus touché d’Afrique, l’Egypte compte officiellement 17 265 cas de personnes infectées par le Coronavirus, dont 764 décès. Ce qui apparaît troublant, est que plus de 350 médecins ont été infectés et 19 sont morts de Covid-19. Selon un communiqué du syndicat des médecins égyptiens, quatre médecins sont décédés durant la seule journée de dimanche.

Ces médecins égyptiens ont mis en garde, ce lundi 25 mai 2020, contre une « catastrophe sanitaire » à venir, pointant du doigt la « passivité et la négligence », de leur tutelle, notamment le ministère de la Santé face à la dangereuse propagation du Coronavirus, qui touche particulièrement le personnel soignant dans ce pays d’Afrique du Nord. Entre autres griefs des blouses blanches, la mauvaise gestion de la crise par les autorités, notamment le défaut de matériels de protection.

Ainsi, le syndicat a mis en garde d’un « possible effondrement total du système de santé qui pourrait mener à une catastrophe sanitaire ». Pire, l’on apprend que les médecins de l’hôpital Al Mounira ont présenté leur démission collective à la direction de l’établissement, suite au décès de leur collègue. Il s’agit du jeune médecin Walid Yahya, emporté par le Coronavirus au cours de l’exercice de ses fonctions au dit hôpital.

Ces multiples dysfonctionnements sont la preuve que s’agissant de réprimer, le chef de l’Etat égyptien Abdel Fattah al-Sissi est un champion, mais pour protéger son peuple, notamment face au Coronavirus, il en est tout simplement incapable.