Egypte : nouvelle manifestation pro-Morsi, 2 morts dans des heurts avec la police

Deux personnes ont été tuées ce vendredi lors de heurts avec la police durant une nouvelle manifestation pro-Morsi au Caire.

Décidément les partisans du président déchu Mohamed Morsi ne sont pas prêts à abdiquer malgré les menaces que brandit les autorités à leur encontre. Deux manifestants ont été tués lors de heurts entre des partisans des Frères musulmans et la police durant les manifestations qui ont eu lieu ce vendredi au Caire et dans plusieurs villes d’Egypte. Un des protestataires tués a été abattu par la police lors d’une marche organisée à l’issue de la prière du vendredi dans la ville d’Ismaïlia sur le canal de Suez. L’autre manifestant a succombé à une blessure par balle à la tête dans la province rurale de Fayoum, au sud-ouest du Caire, selon l’AFP.

Depuis la destitution le 3 juillet de Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, ses partisans, rassemblés au sein de la coalition, Alliance contre le coup d’Etat, organisent régulièrement des manifestations au Caire et dans d’autres agglomérations égyptiennes. Les protestataires poursuivent leur mobilisation pour réclamer le retour au pouvoir de l’ancien président alors que les autorités ont interdit aux Frères musulmans de manifester et d’exercer tout activité. La confrérie a en effet été déclarée organisation terroriste par le gouvernement.

La tension est donc toujours vive dans le pays, alors que les Egyptiens sont appelés aux urnes dans moins de deux semaines pour se prononcer sur une nouvelle Constitution. Le texte devrait ériger les bases du processus de transition démocratique promis par les autorités. Pas sûr que cela suffise à atténuer la colère des partisans du président déchu.