Egypte : Moubarak face aux juges le 19 octobre

Le procès en appel de Hosni Moubarak se tiendra à partir du 19 octobre, a annoncé ce samedi le tribunal du Caire. L’ex-Président est accusé d’être impliqué dans la mort de 800 manifestants, lors du soulèvement contre son régime, en janvier 2011.

Après plusieurs mois de répit, Hosni Moubarak va devoir bientôt à nouveau faire face aux juges. Son procès en appel pour complicité de meurtre dans la mort de 800 manifestants, lors du soulèvement contre son régime est fixé au 19 octobre. Le tribunal du Caire a convoqué les 19, 20 et 21 octobre de hauts responsables de la sécurité du régime de l’ex-rais. Contrairement aux précédentes audiences retransmises à la télévision d’Etat, ces derniers seront auditionnés à huis clos sur la sanglante répression qui a mené à la mort des 800 manifestants. Selon la Cour, leur témoignage est capitale, arguant qu’ils impliquent la « sécurité nationale ».

Moubarak risque la peine de mort

Hosni Moubarak, qui risque la peine de mort s’il est condamné, comparaîtra en même temps que ses fils poursuivis aussi pour « corruption », de son ministre de l’Intérieur Habib el-Adli, et de six responsables de son régime. Agé de 85 ans, il a été placé en liberté conditionnelle après avoir été autorisé à quitter sa prison le 22 août dernier. Moubarak est interné dans un hôpital militaire du Caire. Le tribunal du Caire avait accepté sa demande de libération conditionnelle dans une affaire d’enrichissement illicite qui le maintenait sous les verrous. Hosni Moubarak qui était accusé d’avoir détourné 1,5 millions d’euros les a finalement remboursés, a justifié le tribunal, estimant qu’il n’y avait plus aucune raison de le maintenir en prison.

Même si pour le moment, l’ex-dirigeant égyptien est libre, il pourrait bien retourner en prison pour le meurtre des 800 manifestants, qui pèse toujours sur sa tête.