Egypte : les trois journalistes d’Al-Jazeera fixés sur leur sort le 8 août

Les trois journalistes d’Al-Jazeera accusés d’avoir diffusé de fausses informations doivent encore patienter avant de connaître le sort qui leur sera réservé par la justice égyptienne. En effet, le verdict de leur nouveau procès a été reporté, ce jeudi, au 8 août prochain.

Les trois journalistes d’Al-Jazeera incriminés en Égypte retiennent leur souffle. Le verdict dans leur nouveau procès au Caire a été reporté, ont annoncé, ce jeudi 30 juillet 2015, leurs avocats. Ils devront patienter jusqu’au 8 août prochain pour connaître leur sort. Lors de leur jugement en première instance, ils avaient été condamnés à 10 ans de prison pour avoir diffusé de fausses informations. Un verdict qui avait suscité l’indignation auprès de la communauté internationale.

Selon le frère d’un des accusés, « un responsable de la cour l’avait informé du report au 8 août ». Une date qui reste toutefois à confirmer par la justice. Le report du procès serait dû au fait que le procureur en charge du dossier soit souffrant. Les responsables de la chaîne qatarie Al-Jazeera ont indiqué être « très irrités par le report du verdict ».

A l’ouverture du nouveau procès, en février dernier, le journaliste canadien Mohamed Fahmy et l’Egyptien Baher Mohamed avaient été remis en liberté conditionnelle après plus de 400 jours de détention. L’Australien Peter Greste avait lui été expulsé vers l’Australie, le 1er février, en vertu d’un décret présidentiel. Mohamed Fahmy, espère que la justice va l’innocenter ainsi que ces collègues.

La communauté internationale a les yeux rivés sur le verdict de ce procès. Plusieurs ONG dénoncent le manque de liberté de la presse en Egypte. Si les trois journalistes de la chaîne qatarie sont condamnés, ils auront toujours la possibilité de faire appel devant la Cour de cassation. Le tribunal du Caire devait également prononcer son verdict contre cinq Egyptiens condamnés en première instance à des peines de prison allant de sept à dix ans pour appartenance aux Frères musulmans.

Lire aussi :

 [Egypte : nouveau procès pour les journalistes d’Al-Jazeera

 >