Egypte : le Sinaï toujours dans la tourmente, un policier tué dans l’explosion d’une voiture

Au moins un policier a été tué dans l’explosion d’une voiture piégée, ce mardi, devant un hôtel du Sinaï.

Les attaques se multiplient au Sinaï où au moins un policier a été tué, ce mardi 24 novembre 2015, par l’explosion d’une voiture piégée devant un hôtel. L’attaque a été perpétrée dans la nuit à Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, alors que l’hôtel abritait des magistrats chargés de superviser le scrutin des élections législatives en cours en Egypte. Plusieurs personnes ont également été blessées, selon des responsables de sécurité.

A Al-Arich, l’armée égyptienne est confrontée à une insurrection très meurtrière de groupes terroristes appelés Province du Sinaï de l’organisation de l’Etat islamique. Cette branche de l’EI commet en effet régulièrement des attaques visant les forces de l’ordre. Cet attentat intervient au lendemain du premier tour du scrutin conduit dans la moitié des provinces de l’Egypte. Il s’agit de l’une des nombreuses étapes d’un processus électoral de près de deux mois pour élire les 596 députés au Parlement égyptien.

Depuis la chute de Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet 2013 par l’actuel chef de l’Etat Abdel Fattah al-Sissi, l’Egypte doit faire face à une recrudescence d’attaques menées par des groupes armés, affirmant agir en représailles au coup d’Etat contre l’ancien Président issu de la confrérie des Frères musulmans. A ce jour, Mohamed Morsi est toujours placé en détention et risque la peine de mort.

D’après de nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme, le régime de l’actuel dirigeant est pire en matière de répression que celui de son prédécesseur Hosni Moubarak, chassé par un soulèvement populaire à son encontre, en février 2011.