Egypte : le nouveau gouvernement prête serment

Le nouveau gouvernement égyptien a prêté serment, ce mardi matin, devant le Président élu Abdel Fattah al-Sissi.

Le nouveau gouvernement égyptien a prêté serment, ce mardi matin, devant le Président élu Abdel Fattah al-Sissi. Le Premier ministre Ibrahim Mahleb avait parachevé, lundi, la formation de son cabinet composé de 34 membres dont 13 nouveaux, les ministres de la Défense et de l’Intérieur ayant conservé leurs postes respectifs.

En revanche, les portefeuilles de l’Information et du Développement administratif ont été supprimés alors qu’a été créé celui du Développement urbain confié à une femme, l’ex-ministre de l’Environnement. Quant à la gestion des affaires de l’Information, elle a été confiée provisoirement au président de l’Union de la radiotélévision actuelle, en attendant la formation d’un Conseil national de l’information, prévue par la nouvelle Constitution. L’un des changements notoires dans le nouveau cabinet est le départ, contrairement aux pronostics, du ministre des Affaires étrangères, Nabil Fahmi, remplacé à ce poste par Sameh Choukri, ex-ambassadeur d’Egypte à Washington.

L’ancien dirigeant des forces armées égyptiennes, Abdel Fattah al-Sissi, a été élu en effet avec 96,91% des voix. Le scrutin s’est toutefois déroulé sur trois jours, au lieu de deux, pour inciter les électeurs à se rendre aux urnes. Le taux de participation était en effet très faible, il a été estimé à environ 47%, selon la commission électorale.