Egypte : le Front de salut national rejette le décret proposé par Adly Mansour

Le Front du Salut national (FSN), principale coalition libérale, dont l’opposant Mohamed El Baradei est le chef de file, a rejeté mardi le décret constitutionnel lancé par Adly Mansour, le Président par intérim, nommé après le coup d’Etat militaire contre Mohamed Morsi, rapporte Le Figaro. Ce texte prévoit un processus de transition sur six mois et l’organisation dans les prochains mois d’élections législatives. Le FSN est sceptique vis-à-vis de ce document, affirmant ne pas avoir été consulté ni avoir donné son accord à certaines dispositions. Le décret a également été rejeté pour des raisons différentes par les deux principaux mouvements islamistes, les Frères musulmans et les salafistes d’Al Nour, ainsi que par des groupes de jeunes révolutionnaires et des personnalités de mouvance politique indépendante.

Lire aussi :

 Adly Mansour, un pragmatique à la tête de l’Egypte ?