Egypte : l’armée torture et tue

Un récent rapport paru dans la presse anglaise met en cause l’armée égyptienne dans une série de graves violations des droits de l’homme. Le rapport publié mercredi dans le Guardian aurait été soumis au président Mohamed Morsi il y a quelques mois sans être rendu public. Le document revient sur les 18 jours du soulèvement qui a conduit à l’éviction de Hosni Moubarak. Il contient des témoignages relatifs à des civils qui, après avoir été arrêtés par des éléments de l’armée, ont été torturés ou portés disparus.