Egypte : Erdogan dénonce la condamnation à mort de Morsi

Le Président turc Recep Tayyp Erdogan a vivement dénoncé, ce mardi, la confirmation par la justice égyptienne de la condamnation à mort de l’ancien chef d’Etat Mohamed Morsi.

Le Président turc Recep Tayyp Erdogan ne cache pas sa rogne. Il a sévèrement dénoncé, ce mardi 16 juin 2015, la confirmation par la justice égyptienne de la peine de mort requise contre Mohamed Morsi.

« C’est un massacre contre les droits fondamentaux et les libertés. Il est vital pour la paix sociale et la restauration de la stabilité en Egypte d’empêcher l’application du verdict de mort infligé à Mohamed Morsi », a-t-il écrit dans un communiqué, appelant la communauté internationale à agir.

Ce n’est pas la première fois que le Président turc prend la défense de Mohamed Morsi. Son gouvernement avait ouvertement soutenu le Président égyptien déchu après son élection à la tête de l’Egypte, en 2012, espérant qu’il aiderait à ranimer l’influence de la Turquie dans la région. Depuis a destitution de Morsi par l’armée, la Turquie critique régulièrement le nouveau dirigeant égyptien actuel Abdel Fattah al-Sissi. Ce dernier avait donné l’ordre de destituer Mohamed Morsi en juillet 2013.

Plusieurs ONG de défense des droits de l’Homme affirment que le régime d’Abdel Fattah al-Sissi est pire que celui de Hosni Moubarak, contraint au départ après un soulèvement à son encontre, en janvier 2011. Selon ces ONG, les libertés en Egypte sont actuellement plus restreintes qu’auparavant.

Depuis la destitution de Mohamed Morsi, qui était aussi très contesté lorsqu’il était au pouvoir, l’insécurité a grandi en Egypte. Le pays est régulièrement frappé par des attentats menés par des groupes terroristes qui affirment agir en représailles à la destitution de Mohamed Morsi. Les partisans de ce dernier dénoncent toujours un coup d’Etat injuste, appelant à sa libération.