Egypte : cascade de découvertes archéologiques

En Egypte, des archéologues espagnols ont trouvé un vaste tombeau proche d’Assouan, contenant de nombreuses poteries, des ustensiles funéraires et surtout la momie d’un homme qui pourrait avoir appartenu à une très puissante famille.

Des archéologues espagnols ont trouvé en Egypte un vaste tombeau proche d’Assouan, contenant de nombreuses poteries, des ustensiles funéraires et surtout la momie d’un homme qui pourrait avoir appartenu à une très puissante famille.

Cette découverte a eu lieu dans la petite ville multimillénaire d’Assouan, lors d’une fouille menée par des chercheurs espagnols. La tombe est vieille d’environ 4 000 ans, et la presse égyptienne révèle qu’elle a échappé aux ravages du temps et des pillards et qu’elle renferme encore de nombreux trésors.

Le site funéraire contient, entre autres, un cercueil en cèdre protégeant une momie non encore totalement identifiée. Toutefois, les archéologues ont traduit les inscriptions gravées sur le sarcophage et ont estimé que le cadavre serait celui du frère de Sarenput II, l’un des gouverneurs les plus influents d’Egypte sous le règne du pharaon Senwosret II. De ce tombeau, les archéologues espagnols ont exhumé beaucoup d’objets intacts. Il y avait surtout de la poterie, des ustensiles funéraires et de nombreux modèles en bois censés représenter des bateaux sépulcraux ainsi que des scènes de la vie courante.

Mahmoud Afifi, le chef du département des antiquités au Caire, a indiqué que « cette découverte est très importante car elle nous renseigne sur le mode de vie d’individus qui existaient dans l’ombre des puissants en ce temps-là (….). Il y a d’habitude très peu voire aucune information sur ces personnes qui entourent les dépositaires du pouvoir ».

Les chercheurs qui sont optimistes pensent pouvoir découvrir de nouveaux tombeaux, d’autant que lors de leur précédente expédition, ils avaient découvert une douzaine de sites funéraires.